The Great Cosmic Puzzle ; El Gran Rompecabezas Cosmico

Today in order to access the truth must use your Instinct , the Intuition and the Intelligence.

OAWOOLEA UEWA OEMM
ANALYSE SEMANTIQUE DE VOCABLE PHONETIQUE « OA » — « WOLEA » « OUEWA » « OEM »

  1. LE CONTEXTE
  2. LA PROPULSION DES NEFS
  3. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS
  4. L’ANALYSE SEMANTIQUE
    4.1. CALCUL DE LA PROBABILITE
    Analyse sémantique de vocable phonétique « oa » — « woléa » « ouéwa » « oém »
    Le contexte
    Consultez Vocables
    Voir aussi OEM
    Voir aussi UEWA
    Voir aussi OAWOO
    Voir aussi IOAWOO
    Voir aussi OOLEA
    Voir aussi OAWOLEA
    La propulsion des nefs
    L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS
    Suivant les indications des Oummains « oa » — « woléa » « ouéwa » « oém » désigne un qui désigne
    sommairement une « nef spatiale qui passe par l’anti-cosmos pour aller d’un astre à un autre ».
    Et que les racines phonétiques données par les Oummains sont :
    OAWOO = dimension ;
    OOLEEA = pénétrer, percer ;
    UEWAA = véhicule, vaisseau ;
    OEMM = entre les astres ; sidéral ; de masse sphérique ; à masse sphérique
    Nous avons plusieurs constructions « grammaticales » possibles :
    UEWA OEMM OAWOOLEA
    OAWOOLEA UEWA OEMM
    OAWOOLEA oemm OMWEA UMMO 56
    La forme B est la plus utilisée dans les documents.
    L’indication « UMMO 56 » désigne probablement le 56-ième véhicule en provenance d’Oummo.
    Suivant les indications des Oummains nous avons :
    (véhicule) (corps céleste) (changement de cadre tridimensionnel)
    (changement de cadre tridimensionnel) (véhicule) (corps céleste)
    (changement de cadre tridimensionnel) (corps céleste) (véhicule)
    L’ANALYSE SEMANTIQUE
    D’après les analyses sémantiques nous avons :
    (véhicule) [(corps céleste) (changement de cadre tridimensionnel)]
    Le véhicule [se déplace entre les corps célestes en changeant de cadre tridimensionnel].
    (changement de cadre tridimensionnel) [(véhicule) (corps céleste)]
    En changeant de cadre tridimensionnel [le véhicule se déplace entre les corps célestes].
    (changement de cadre tridimensionnel) [(corps céleste) (véhicule)]
    Le changement de cadre tridimensionnel [permet le déplacement entre les corps célestes du
    véhicule].
    Calcul de la probabilité
    Notons que si cette séquence de vocables avait été construite par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette
    combinaison est de :
    1/17^17 = 1/(8,27 x 10^20) = 1/80 milliards de milliards
    © Denocla février 20 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.
    Commercialisation interdite sans accord écrit.
    OAWOO
    ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE « oawo »………………………………………………………. 579
  5. PRESENTATION DU CONTEXTE……………………………………………………………………………………….. 579
  6. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS…………………………………………………………………………………… 580
  7. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES……………………………………………………………………………………. 581
    L’IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS…………………………………………………………………………………… 581
    L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS………………………………………………………………………………………. 581
    LA TRANSCRIPTION de OAWOO…………………………………………………………………………………………….. 581
  8. LE GRAPHE DE OAWOO………………………………………………………………………………………………… 582
  9. LA TRADUCTION DE OAWOO…………………………………………………………………………………………. 582
    Calcul de la probabilité……………………………………………………………………………………………………….. 583
  10. CONCLUSION……………………………………………………………………………………………………………… 583
  11. LA TRADUCTION DE OAWOOENIU…………………………………………………………………………………… 583
  12. LA TRADUCTION DE OAWOO NIUASOO……………………………………………………………………………. 583
  13. ANNEXES 1…………………………………………………………………………………………………………………. 584
  14. ANNEXES 2…………………………………………………………………………………………………………………… 586
    NOTES BIBLIOGRAPHIQUES………………………………………………………………………………………………….. 588
    ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE « oawo »
  15. PRESENTATION DU CONTEXTE
    D59 :
    « n’importe quelle particule (ÉLECTRON, MÉSON ou GRAVITON) est PRÉCISÉMENT un IBOZOO UU orienté d’une façon particulière par
    rapport aux autres. »
    « Pour nous, la DROITE dans l’ESPACE n’existe pas, comme nous l’expliquons plus loin, ainsi le CONCEPT d’OAWOO (DIMENSION) prend
    pour nous un sens différent. De telles dimensions sont associées non pas à des GRANDEURS SCALAIRES mais à des GRANDEURS
    ANGULAIRES »
    « Nous considérons dans la sphère de la figure S59-f10 un OAWOO (avec ce nom nous spécifierons dans la sphère aussi bien le concept
    d’AXE des mathématiciens terrestres, que le VECTEUR avec ses attributs de module, origine et extrémité). Dans ce cas vous traduirez
    OAWOO par RAYON VECTEUR U (U fléché). »
    « L’OAWOO, d’autre part, N’EST PAS UNE CONVENTION : ce n’est pas un simple paramètre, une manière arbitraire de représenter un
    IBOZOO UU (tel que peut l’être, par exemple, le nombre leptonique inventé par les physiciens de la Terre).
    L’OAWOO n’existe pas sans l’imaginer lié ou “connexe” à un autre OAWOO avec lequel il forme un ANGLE ÉLÉMENTAIRE que nous
    appelons IOAWOO. »
    « IL N’EST PAS POSSIBLE DE CHOISIR DANS LE MÊME IBOZOO UU un système référentiel. Un tel SYSTÈME RÉFÉRENTIEL DOIT ÊTRE
    APPORTÉ PAR UN AUTRE IBOZOO UU, arbitrairement choisi. » et « C’est précisément cet IOAWOO Thêta (ANGLE-DIMENSION) qui
    confère à l’IBOZOO UU tout son sens transcendant ».
    « En fait, il sera beaucoup plus accessible d’imaginer le concept d’IOAWOO (nous traduirons par “ANGLE FORMÉ PAR DEUX OAWOO”).
    Vous vous souviendrez des documents précédents et comment nous avons identifié cet IOAWOO à certaines grandeurs qui vous sont
    familières
    (LONGUEUR ET TEMPS). »
    D59 : « Nous, au contraire, nous savons que le WAAM (cosmos) est composé par un réseau d’IBOZOO UU. Nous concevons l’ESPACE
    comme un ensemble associé de facteurs angulaires (S59-f5).
    S59-f5
    Pour nous, la DROITE dans l’ESPACE n’existe pas, comme nous l’expliquons plus loin, ainsi le CONCEPT d’OAWOO (DIMENSION) prend
    pour nous un sens différent. De telles dimensions sont associées non pas à des GRANDEURS SCALAIRES mais à des GRANDEURS
    ANGULAIRES »
    Consultez Vocables
    Voir aussi OEM
    Voir aussi UEWA
    Voir aussi OAWOO
    Voir aussi IOAWOO
    Voir aussi OOLEA
    Voir aussi OAWOLEA
  16. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS
    Le concept OAWOO désigne l’orientation axiale d’une « dimension-angulaire » d’un IBOZOO, où chaque IBOZOO est constitué de
    10 dimensions-angulaires OAWOO.
    Une dimension-angulaire étant constituée par un « faisceau » d’une « infinité physique’ d’OAWOO. Chacun d’entre eux étant séparés
    par un angle élémentaire IOAWOO, chaque dimension-angulaire couvrant 360° degrés.
    Deux OAWOO « successifs’ d’une dimension-angulaire donnée, forment donc un angle élémentaire (ultime, minimal et
    incompressible) IOAWOO.
    Comme la sémantique l’indique, chaque IOAWOO identifie chaque paire de OAWOO de manière unique d’où « émergent » des « entités
    permanentes » d’espace, temps, masse et d’énergie.
    La « dimension-angulaire » (ou faisceau, ou facteur angulaire) est délimitée, borné, par deux OAWOO « orthogonaux » au sens
    mathématique du terme (à l’intérieur d’une dimension-angulaire les IOAWOO couvrent 360° degrés). Dans le cas particulier d’un espace
    tridimensionnel, l’orthogonalité correspond à la perpendicularité.
    Chacune des quatre « dimensions-angulaire » d’où émerge notre espace géométrique courant et le temps, est nommée par les
    Oummains OAWOO UXGIGI ou OAWOO « réel ».
    Voir Le CONCEPT IBOZOO
    voir IOAWOO.
    voir UXGIGII
  17. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES
    Pour ces deux concepts nous avons les formes syntaxiques qui paraissent bien identifiées : OAWOO et IOAWOO.
    OAXOO est une distorsion syntaxique.
    Voir aussi OA
    L’IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS
    A priori pas de son ambigu ici.
    Voir les tableaux des phonèmes et des concepts primaires
    L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS
    A priori, il paraît bien identifié que le premier son « o » est court et le second est long.
    LA TRANSCRIPTION de OAWOO
    Suivant la méthode nous avons la construction conceptuelle :
    [(O) entité « a » (A) déplacement] « a » (W) génération] « a » (OO) entité permanente]
    Relations entres les phonèmes Transcription de la relation entre les
    concepts fonctionnels
    Synthèse littérale
    W « a » OO [(O) entité « a » (A) déplacement] « a » (W)
    génération] « a » (OO) entité permanente]
    Génère la matérialité
    A « a » WOO (A) déplacement] « a » (W)
    génération] « a » (OO) entité permanente]
    Le déplacement génère la matérialité
    O « a » AWOO [(O) entité « a » (A) déplacement] « a » (W)
    génération] « a » (OO) entité permanente]
    L’entité a un déplacement qui génère la matérialité
    Une Transcription de OAWOO est donc :
    – L’entité a un déplacement qui génère la matérialité
  18. LE GRAPHE DE OAWOO
  19. LA TRADUCTION DE OAWOO
    – L’entité a un déplacement qui génère la matérialité
    – L’entité a un déplacement (des « angles’ IOAWOO entre chaque OAWOO) qui génère la matérialité et caractérise l’« AXE » de la
    « dimension-angulaire ».
    – « AXE » générateur d’entités dimensionnelles dont les caractéristiques sont propres à sa « dimension-angulaire ».
    – « AXE » générateur d’entités dimensionnelles propres à sa « dimension-angulaire »
    – « AXE » de la « dimension-angulaire » générateur d’entités dimensionnelles
    Calcul de la probabilité
    Notons que si ce vocable avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison est
    de :
    1/17^5 = 1/(1,4 x 10^6) = 1/1,4 millions
  20. CONCLUSION
    La syntaxe « OAWOO » est signifiante, sa transcription est « L’entité a un déplacement qui génère la matérialité » ce qui peut-être
    traduit par :
    « AXE » de la « dimension-angulaire » générateur d’entités dimensionnelles
  21. LA TRADUCTION DE OAWOOENIU
    D69-4 juin-68 ESP OAWOENNIU
    ce que vous appelez niveau de bruit a été supprimé
    pratiquement dans le cas de transmission OAWOENNIU
    (voir note 4) (résonance nucléaire).
    D69-3 Juin 1968 ESP OAWOENNIUU
    Pour comprendre l’effet OAWOENNIUU (résonance nucléaire)
    il faudrait
    D69-3 Juin 1968 ESP OAWOOENII
    Nous disons alors que ces atomes sont OAWOOENII
    (en résonance).
    Les trois canaux représentent respectivement des transmissions par voie optique, gravitationnelle et en résonance
    nucléaire… les temps de transmission varient pour chaque système, étant nuls pour ceux en « résonance nucléaire ».
    « les noyaux présentent la particularité, en un instant déterminé, d’avoir une configuration identique de leurs niveaux
    énergétiques se référant à la distribution de leurs nucléons. »
    Ce phénomène de résonance nucléaire pourrait correspondre aux expériences « d’états intriqués » d’Alain Aspect utilisant une source
    de photons corrélés (cf. Annexes 2).
    http://www.ens-lyon.fr/DSM/magistere/projets_biblio/2002/groux/pages/intrication/aa_exp.htm
    OAWOO =« L’entité a un déplacement qui génère la matérialité »
    ENIU= « concept de flux identifiant une dépendance »
    Suivant le contexte : « concept d’état intriqué »
    D’où OAWOOENIU : L’« AXE-angulaire » a un concept d’état intriqué
  22. LA TRADUCTION DE OAWOO NIUASOO
    ESPOAWOO NIUASOO Canal « centrifuge » (1) d’information, soit le OAWOO NIUASOO qui transfère l’information du B.B. dans
    le corps de l’OEMMII
    ESPOAWOO NIUASOOOLes canaux OAWOO NIUASOOO NE SONT PAS DISCRETS
    ESPOAWOO NIUASSOO Les canaux OAWOO NIUASSOO relient deux « plans » distincts de l’Univers
    Voir UAXOO = « Réception de particule »
    D’où OAWOO NIUASOO : L’« AXE-angulaire » a un flux qui identifie la « réception de particules »
  23. ANNEXES 1
    D59-3 6 Juin 1967 ESP OAXOO
    Observez que les OAXOO (AXES RECTEURS) définissent
    l’ESPACE ET LE TEMPS
    D59-3 6 Juin 1967 ESP OAXOO
    Deux IBOZOO UU dont les axes OAXOO T1 et T2 diffèrent
    par un angle tel qu’il N’EXISTE PAS
    D59-3 6 Juin 1967 ESP OAXOO
    chacune d’elles est un IBOZOO UU avec ses OAXOO (axes)
    orientés d’une manière particulière.
    D59-3 6 Juin 1967 ESP OAXOO
    un « point » P représenté par un IBOZOO UU avec son Tp
    (OAXOO) orienté verticalement,
    D59-3 6 Juin 1967 ESP OAXOO
    Tout simplement que l’orientation de son (OAXOO) Tu
    (axe du temps) sera différent.
    D59-2 06/05/1967 ESP OOAWOO
    Si vous remplacez le concept de OOAWOO (RAYON VECTEUR)
    de notre modèle antérieur plus simpliste,
    D59-2 06/05/1967 ESP OAWOO
    comme nous l’expliquons plus loin, ainsi le CONCEPT
    d’OAWOO (DIMENSION) prend pour nous un sens différent.
    D59-2 06/05/1967 ESP OAWOO
    Nous considérons dans la sphère de la figure S59-f10 un
    OAWOO (avec ce nom nous spécifierons dans la sphère aussi
    bien le concept d’AXE des mathématiciens terrestres, que
    le VECTEUR avec ses attributs de module, origine et extrémité).
    D59-2 06/05/1967 ESP OAWOO Dans ce cas vous traduirez OAWOO par RAYON VECTEUR U
    D59-2 06/05/1967 ESP OAWOO
    nous pouvons concevoir autant d’autres OAWOO
    (RAYONS VECTEURS) que représentent ces grandeurs.
    D59-2 06/05/1967 ESP OAWOO
    Quand nous nous référons, au sein de l’IBOZOO UU, à un
    OAWOO (AXE) et à son orientation,
    D59-2 06/05/1967 ESP OAWOO
    IBOZOO UU qui ne diffèrent entre eux seulement par l’angle
    IOAWOO, que leurs OAWOO (rayons vecteurs)
    D59-2 06/05/1967 ESP OAWOO
    comme une chaîne d’IBOZOO UU immergée dans le WAAM
    tel que ses OAWOO (RAYONS VECTEURS)
    D59-2 06/05/1967 ESP OAWOO
    orientés orthogonalement par rapport aux OAWOO
    (RAYONS VECTEURS) qui impliquent des distances,
    D59-2 06/05/1967 ESP OAWOO
    pendant que le second oriente ses OAWOO (AXES,
    RAYONS VECTEURS) pour se transformer en une sousparticule
    D59-3 6 Juin 1967 ESP OAWOO LE CONCEPT DE L’OAWOO
    D59-3 6 Juin 1967 ESP OAWOO
    Si vous associez notre mot OAWOO (« AXE » ou DIRECTION)
    avec une ligne droite orientée, nous retournons au point
    de départ
    D59-3 6 Juin 1967 ESP OAWOO
    IOAWOO serait « L’ANGLE » que forment deux OAWOO (« AXES »)
    de deux IBOZOO UU associés
    D59-3 6 Juin 1967 ESP OAWOO
    étaient jusqu’à maintenant distincts puisque leur « axes »
    (OAWOO) étaient orientés dans des directions différentes
    D59-3 6 Juin 1967 ESP OAWOO
    C’est-à-dire que nous considérons dans un IBOZOO UU
    les quatre « axes » (OAWOO)
    D59-3 6 Juin 1967 ESP OAWOO faites attention au véritable concept d’OAWOO
    D59-3 6 Juin 1967 ESP OAWOO
    que nous appelons OAWOO UXGIGII car ils représentent
    le cadre tri-dimensionnel de référence
    D59-3 6 Juin 1967 ESP OAWOO
    OAWOO UXGIGII qui en réalité n’existent pas car ils sont
    aussi conventionnels qu’un symbole
    D59-3 6 Juin 1967 ESP OAWOO
    mais ils servent au mathématicien pour fixer la position
    du OAWOO réel
    D59-3 6 Juin 1967 ESP OAWOO Si l’OAWOO (U fléché) réel oscille à l’intérieur de ce cadre idéal
    D59-3 6 Juin 1967 ESP OAWOO
    imaginez maintenant un nouveau système référentiel de
    deux OAWOO UXGIGII, chacun d’eux formant 90° avec
    les quatre antérieurs
    D59-3 6 Juin 1967 ESP OAWOO
    Ce nouveau cadre d’action d’un OAWOO (T) réel et ceux
    antérieurement définis, définissent respectivement l’ESPACE
    et LE TEMPS
    D59-4 28/11/1967 ESP OAWOO
    Nous considérons comme très important que le concept
    d’OAWOO (« AXE » ou DIMENSION ORIENTÉE)
    D59-4 28/11/1967 ESP OAWOO
    L’OAWOO n’est pas mesurable, c’est-à-dire qu’il ne s’agit
    pas d’une grandeur, il n’a pas de dimensions
    D59-4 28/11/1967 ESP OAWOO L’OAWOO, d’autre part, N’EST PAS UNE CONVENTION
    D59-4 28/11/1967 ESP OAWOO
    L’OAWOO n’existe pas sans l’imaginer lié ou « connexe » à
    un autre OAWOO avec lequel il forme un ANGLE
    D59-4 28/11/1967 ESP OAWOO
    L’OAWOO n’existe pas sans l’imaginer lié ou « connexe » à
    un autre OAWOO avec lequel il forme un ANGLE
    D59-4 28/11/1967 ESP OAWOO nous traduirons par « ANGLE FORMÉ PAR DEUX OAWOO
    D59-4 28/11/1967 ESP OAWOO
    les orientations possibles du quaternion d’OAWOO que vous
    interprétez comme SPIN,
    D59-4 28/11/1967 ESP OAWOO à cause de l’orientation particulière de leurs OAWOO (“AXES”) :
    D59-4 28/11/1967 ESP OAWOO
    De plus certains OAWOO de chacun des composants de cette
    série ou chaîne s’orientent consécutivement
    D59-4 28/11/1967 ESP OAWOO
    de manière telle qu’aucun IBOZOO UU n’oriente l’un de ses
    OAWOO (“AXES”) qui le composent
    D59-4 28/11/1967 ESP OAWOO
    Mais imaginez que l’IBOZOO UU représenté en ORANGE
    oriente l’un de ses OAWOO
    D69-2 Juin 1968 ESP OAWOO
    (dont les racines phonétiques : OAWOO = dimension ;
    OOLEEA = pénétrer, percer ; UEWAA = véhicule, vaisseau ;
    OEMM = entre les astres ; sidéral ; de masse spérique ;
    à masse sphérique).
    D69-5 juin-68 ESP OAWOO
    comme je vous l’ai dit dans les pages précédentes, à l’instant
    (OWOALEAIDA) où tous les IBOZOO UU correspondant à
    l’enceinte délimitée par la ITOOAA changent “d’axes”
    (OAWOO) dans le cadre tridimensionnel
    D357-2
    12/03/1987 ESP OAWOO Les canaux OAWOO NIUASSOO relient deux “plans”
    distincts de l’Univers
    D357-2 12/03/1987 ESP OAWOO Les canaux OAWOO NIUASOOO NE SONT PAS DISCRETS
    D357-2
    12/03/1987 ESP OAWOO Canal “centrifuge” (1) d’information, soit le OAWOO
    NIUASOO qui transfère l’information du B. B. dans le
    corps de l’OEMMII
    D 731 20/03/1987 ESP OAWOO Un réseau de ibozsoo uhu pourrait se concevoir dans
    l’hyper-espace des trois dimensions plus le Temps,
    plus OAWOO (dimension orientée des I. U.),
    D59-2 06/05/1967 ESP OAWOO forme avec l’OAWOO (RAYON VECTEUR) Uv (U fléché) de (Y).
    D59-2 06/05/1967 ESP OAWOO
    son champ visuel englobe l’ensemble des IBOZOO UU
    dont les OAWOO s’orientent avec des angles différents
    D59-3 6 Juin 1967 ESP OAWOO
    nous invitons les MATHÉMATICIENS à reconsidérer que
    notre concept d’OAWOO qui, bien qu’impliquant
    une » DIRECTION «
  24. ANNEXES 2
    Note 4 : (L’effet OAWOENNIUU).
    Pour comprendre l’effet OAWOENNIUU (résonance nucléaire) il faudrait vous expliquer notre théorie de la constitution de
    l’Espace et de la Matière. Je vais essayer de vous formuler un résumé en utilisant des concepts qui vous sont familiers.
    Supposez par exemple un ensemble numériquement réduit d’atomes de molybdène : par exemple Mo1, Mo2, Mo3… Mon dont
    les noyaux présentent la particularité, en un instant déterminé, d’avoir une configuration identique de leurs niveaux
    énergétiques se référant à la distribution de leurs nucléons. Il n’importe peu que les niveaux quantiques de leur écorce
    électronique soient différents ou que leurs orbites soient partagés dans un quelconque enchaînement chimique. Nous disons
    alors que ces atomes sont OAWOOENII (en résonance).
    Nous savons aussi qu’un quelconque corpuscule atomique (neutron, proton, méson K, etc.) est en réalité une projection
    différente dans un cadre tridimensionnel, d’une même entité mathématique-vraie que nous appelons IBOZOO UU [au point
    que nous accordons dans le WAAM (univers) l’attribut de vrai ou d’existant au seul IBOZOO UU]
    Vous pouvez vous imaginer l’IBOZOO UU par une image didactique, comme un “faisceau” ou “paquet” d’“axes idéaux” dont
    les différentes orientations poly-directives donneraient lieu à ce qu’un physicien interprète ce “faisceau” ou “fagot” (ou
    “hérisson”) aux multiples pointes orientées, certaines fois comme un quantum, et d’autres fois comme une masse, un lepton
    ou un électron. Ces derniers en tant que masse, charge électrique, moment orbital, etc, représentent en réalité les différentes
    orientations axiales de l’IBOZOO UU de la même manière que les différents tons chromatiques ont comme base une
    fréquence différente dans le spectre électromagnétique.
    Imaginez que nous essayions de désorienter, au sein de l’atome Mo1, un seul nucléon (un proton par exemple) ; il peut arriver
    que l’inversion ne soit pas absolue, dans ce cas l’effet observable par vous serait la conversion de la masse du proton en
    énergie.
     E = m C2 + K :
    m étant la masse du proton et K une constante.
    On obtient ainsi l’isotope du Niobium (comme vous appelez cet élément chimique fondamental). Mais nous pouvons forcer la
    désorientation des » axes « de l’IBOZOO UU (inversion absolue) d’une manière telle qu’un physicien observateur verrait,
    surpris, que le proton semble s’être ANNIHILÉ sans libération d’ÉNERGIE. Ce phénomène vous semblerait contredire le
    principe universel de conservation de masse et d’énergie (conservation mise justement en doute par d’autres physiciens de
    la Terre) ; en effet les Hypothèses formulées par quelques TERRESTRES sur l’actuelle CRÉATION DE LA MATIÈRE DANS
    L’UNIVERS se basent en réalité sur le fait qu’effectivement des ensembles d’IBOZOO UU s’inversent totalement dans notre
    cadre tridimensionnel, devenant observables par ceux qui y vivent.
    Observons maintenant un atome de Niobium ionisé négativement. Sans doute, le reste des n-1 atomes de Molybdène ont
    subit une altération dans leurs niveaux énergétiques nucléaires, de manière que l’énergie nucléique de chacun de ces atomes
    s’incrémentent en
    Vérifiant que :
    R1 = Distances radiales à l’atome de Niobium de chacun de ceux qui restent.
    et : “constantes” du système, dont les valeurs sont fonction non seulement de n, mais aussi des structures
    nucléaires et de R1
    L’énergie transférée aux noyaux des atomes de Mo qui restent, par cet effet de résonance, est quantifié de manière à pouvoir
    arriver à être nulle pour un atome de l’ensemble situé à une distance R supérieure à un seuil défini.
    Ainsi, si nous arrivons à exciter un atome de Molybdène (Mo1) situé dans un organe émetteur ( ) en intervertissant
    un de ses nucléons, nous noterons dans un organe récepteur ( ) contenant un autre atome Mo2, une altération quantique
    dans ce dernier, d’autant plus élevée qu’il y aura moins d’atomes parasites en résonance à proximité..
    Il faut préciser que le transfert d’énergie ne s’est pas fait grâce à un champ excitateur afin que le temps de transmission soit
    nul (nous parlons alors de vitesse de transfert ou de flux informatif INFINI).
    Ce principe physique faciliterai apparemment la mise au point de système de communication » instantanés « à d’énormes
    distances interplanétaires, pour qu’un message ne mette pas plusieurs années-lumière pour arriver à destination.
    Malheureusement, ceci est irréalisable dans la pratique, car l’existence d’atomes perturbateurs ou parasites en liberté, en
    résonance avec l’émetteur, absorberait toute l’énergie du système. Jamais une partie quantifiée de celle-ci n’arriverait donc
    à être transférée par résonance à un atome si éloigné. Ce qui fait que l’efficacité du système de transmission est subordonné
    au fait que dans les alentours du Réseau n’existent pas des masses d’un élément chimique semblable, qui atténue les signaux
    transmis.
    NOTES BIBLIOGRAPHIQUES
    Manuel Rotaeche les « IBOZOO UU »
    http://www.ummo-sciences.org/activ/analyses/ana16.htm

© Denocla janvier 07 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.
Commercialisation interdite sans accord écrit.
OBEE
ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE « ga » — « obé » — « a »……………………………………… 588

  1. PRESENTATION DU CONTEXTE……………………………………………………………………………………. 588
  2. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS……………………………………………………………………………….. 589
  3. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES……………………………………………………………………………….. 589
    3.1. L’IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS…………………………………………………………………………. 589
    3.2. L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS…………………………………………………………………………….. 589
    3.3. LA TRANSCRIPTION de OBEE……………………………………………………………………………………….. 589
  4. LE GRAPHE DE OBEE…………………………………………………………………………………………………. 590
  5. LA TRADUCTION DE GAA OBEE A………………………………………………………………………………… 590
    5.1. Calcul de la probabilité de OBEE………………………………………………………………………………….. 590
  6. CONCLUSION sur GAA OBEE……………………………………………………………………………………… 591
    ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE « ga » — « obé » — « a »
  7. PRESENTATION DU CONTEXTE
    D41-14 1966 ESP OBEE
    équipements auxiliaires dénommés GAA OBEE agissent
    comme transducteurs en convertissant l’information codée,
    stockée dans les XANMOO
    D71 ??/??/1967 ESP OBEE
    (GAA OBEE A) : Imprimante (typographie, ligne et encre
    dégradée, polychrome ou blanc et noir).
  8. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS
    Les séquences « ga » — « obé » exprime un concept proche de « équipement codeur ».
    La séquence « ga » traduit la concept de « structure dynamique »
  9. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES
    A priori, une seule syntaxe connue : OBEE
    3.1. L’IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS
    Pas de son ambigu.
    Voir les tableaux des phonèmes et des concepts primaires
    3.2. L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS
    Pas de son long.
    3.3. LA TRANSCRIPTION de OBEE
    (O) entité « a » [(B) interconnexion « a » (EE) modèle]
    Relations entres les phonèmes Transcription de la relation entre les
    concepts fonctionnels
    Synthèse littérale
    B « a » EE [(B) interconnexion « a » (EE) modèle] L’interconnexion a un modèle
    O « a » BEE (O) entité « a » [(B) interconnexion
    « a » (EE) modèle]
    L’entité interconnectée a un modèle
    Pour OBEE donc la transcription suivante :
    – L’entité interconnectée a un modèle
  10. LE GRAPHE DE OBEE
  11. LA TRADUCTION DE GAA OBEE A
    – Structure dynamique
    Suivant le contexte :
    – L’entité interconnectée a un modèle [un type de codage]
    – type de codage
    Autrement dit : La structure dynamique a un type de codage
    Et GAA OBEE A : La structure dynamique a un type de codage en mouvement
    5.1. Calcul de la probabilité de OBEE
    Notons que si ce vocable avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison est
    de :
    1/17^4 = 1/(83 520) = 0,000 001…
  12. CONCLUSION sur GAA OBEE
    La syntaxe signifiante GAA OBEE est transcrite par « Structure dynamique a une entité interconnectée qui a un modèle » ce qui
    peut-être traduit par « la structure dynamique a un type de codage ». Et GAA OBEE A : La structure dynamique a un type de codage
    en mouvement.
    © Denocla août 09 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.
    Commercialisation interdite sans accord écrit.
    © Denocla août 09 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.
    Commercialisation interdite sans accord écrit.
    ODU GOOAA
    ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE « o » — « dou » — « goa »…………………………………………………. 591
  13. PRESENTATION DU CONTEXTE………………………………………………………………………………………………… 591
  14. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS……………………………………………………………………………………………. 593
  15. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES……………………………………………………………………………………………. 593
    3.1. L’IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS……………………………………………………………………………………… 593
    3.2. L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS…………………………………………………………………………………………. 593
  16. LA TRANSCRIPTION de ODU…………………………………………………………………………………………………… 593
  17. LA TRADUCTION DE ODU……………………………………………………………………………………………………….. 594
  18. LA TRANSCRIPTION de GOOAA……………………………………………………………………………………………….. 594
  19. LA TRADUCTION DE GOOAA…………………………………………………………………………………………………… 594
  20. LA TRADUCTION DE ODU GOOAA……………………………………………………………………………………………. 595
  21. LA TRADUCTION DE IGOOAA………………………………………………………………………………………………….. 595
  22. LE GRAPHE DE IGOOAA…………………………………………………………………………………………………………… 596
  23. LA TRADUCTION DE ENMEE……………………………………………………………………………………………………. 597
    11.1. Calcul de la probabilité de IGOOAA ENMEE………………………………………………………….. 597
    ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE « o » — « dou » — « goa »
  24. PRESENTATION DU CONTEXTE
    D71 ??/??/1967 ESP ODU
    mais dans l’atome de DII0 (titane), comme dans d’autres éléments chimiques, les
    électrons peuvent passer par différents états en émettant divers types d’IBOAAYA
    ODU (PHOTONS ou « QUANTUMS ») de diverses fréquences.
    D71 ??/??/1967 ESP
    ODU —
    GOAA
    Les éléments ODU – GOAA (amplificateurs nucléiques) ont des caractéristiques
    totalement différentes :
    D71 ??/??/1967 ESP
    ODU
    GOAA
    Sur le dessin vous pouvez observer l’analogie symbolique entre une TRIODE (S71-
    s0) valve amplificatrice de la Terre) et un ODU GOAA (élément amplificateur
    d’Ummo).
    D71 ??/??/1967 ESP
    ODU
    GOAA
    Au contraire, dans l’ODU GOAA, une très faible énergie (NEUTRON) (flèche verte)
    provoque une scission nucléaire en un seul atome
    D71 ??/??/1967 ESP
    ODU
    GOAA
    En principe, ce processus est analogue à celui que vous utilisez dans les réacteurs
    nucléaires ou piles atomiques mais il est commandé par un seul atome dans notre
    ODU GOAA.
    D69-
    1 Juin 1968 ESP
    ODU
    GOOA
    dans des cristaux stables, que nous appelons ODU GOOA (amplificateurs
    nucléiques).
    D69-
    1 Juin 1968 ESP
    ODU
    GOOA Une fonction énergétique d’entrée injectée dans le ODU GOOA, se traduit
    D69-3 Juin 1968 ESP IBOAYAA GOOA
    l’interconnexion, à intervalles, d’amplificateurs autonomes
    photoniques (IBOAYAA GOOA).
    D58-2 03/04/1967 ESP IGOOA
    modules capables d’emmagasiner les CARACTÈRES de
    L’HÉRÉDITÉ que nous appelons IGOOA ENMEE et vous :
    GÈNES.
    D58-2 03/04/1967 ESP IGOOA
    L’acide désoxyribonucléique (ADN) porteur du programme
    codé des IGOOA (gènes) est très important.
    D58-2 03/04/1967 ESP IGOOA
    Chaque série de quatre bandes ou paires peut représenter un
    symbole ou IGOOA (Gêne) programmateur de protéines
    D58-3 17/04/1967 ESP IGOOA
    Voyons, le mécanisme somatique de l’IGOOA (GÈNE) avant de
    répondre à la question
    D58-2 03/04/1967 ESP IGOOA Chaque IGOOA ou GÈNE représente un caractère défini
    D58-2 03/04/1967 ESP IGOOA ENMEE
    modules capables d’emmagasiner les CARACTÈRES de
    L’HÉRÉDITÉ que nous appelons IGOOA ENMEE et vous :
    GÈNES.
    D 792-1 janvier 1988 ESP
    IGOOAA
    Un simple changement dans la séquence de nucléotides
    d’une chaîne d’ADN qui intègre un quelconque IGOOAA (gène),
    D 792-1 janvier 1988 ESP
    IGOOAA
    exemple quand une radiation ionisante crée un radical chimique
    qui affecte sérieusement le réseau de IGOOAA (gènes)
  25. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS
    Le vocable « o » — « dou » décrit un concept de « PHOTONS ou “QUANTUMS” ».
    Le vocable « goa » décrit un concept « d’amplification ».
    Le vocable « o » — « dou » — « goa » décrit un concept « d’amplificateur nucléaire » dont « le processus est analogue à celui que
    vous utilisez dans les réacteurs nucléaires ou piles atomiques, mais il est commandé par un seul atome dans notre ODU GOAA »
  26. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES
    Les syntaxes connues :
  • ESP ODU
  • ESP GOAA
  • ESP GOOA
  • ESP IGOOA
  • ESP IGOOAA
    3.1. L’IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS
    Pas de son ambigu.
    Voir les tableaux des phonèmes et des concepts primaires
    3.2. L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS
    Les sons longs pour « goa » :
    « o »
    « a » potentiellement.
  1. LA TRANSCRIPTION de ODU
    [(O) entité « a » [(D) forme « a » (U) dépendance]
    Relations entres les phonèmes Transcription de la relation entre les
    concepts fonctionnels
    Synthèse littérale
    D « a » U [(D) forme « a » (U) dépendance] Forme dépendante
    O « a » DU [(O) entité « a » [(D) forme « a » (U)
    dépendance]
    L’entité a une forme dépendante
    Pour ODU donc la transcription suivante :
    – L’entité a une forme dépendante
  2. LA TRADUCTION DE ODU
    D59 : « n’importe quelle particule (ÉLECTRON, MÉSON ou GRAVITON) est PRÉCISÉMENT un IBOZOO UU orienté d’une façon
    particulière par rapport aux autres. »
    – L’entité a une forme dépendante
    – L’entité (la particule) a une forme (un type) dépendante (des OAWOO des IBOZOO qui la génèrent)
    Autrement dit suivant le contexte : « n’importe quelle particule a un type qui dépend des OAWOO des IBOZOO qui la génèrent »
  3. LA TRANSCRIPTION de GOOAA
    [(G) structure « a » [(OO) matière « a » (AA) dynamique]
    Relations entres les phonèmes Transcription de la relation entre les
    concepts fonctionnels
    Synthèse littérale
    OO « a » AA (OO) matière « a » (AA)
    dynamique]
    matière dynamique
    G « a » OOAA [(G) structure « a » [(OO) matière « a »
    (AA) dynamique]
    La structure a de la matière dynamique
    Pour GOOAA donc la transcription suivante :
    – La structure a de la matière dynamique
  4. LA TRADUCTION DE GOOAA
    Une réaction en chaîne se produit lorsqu’un neutron cause la fission d’un atome fissile produisant un plus grand nombre de neutrons
    qui à leur tour causent d’autres fissions.
    Suivant le contexte :
    – La structure a de la matière dynamique
    Autrement dit :
    – L’organisation a de la matière dynamique
    – L’organisation a une réaction en chaîne
  5. LA TRADUCTION DE ODU GOOAA
    « Toute particule » [dont] « l’organisation a une réaction en chaîne »
  6. LA TRADUCTION DE IGOOAA
    Suivant le contexte :
    – Identifie la structure a de la matière dynamique
    Autrement dit :
    – Identifie (de manière unique) l’organisation a de la matière dynamique
    – Identifie (de manière unique) l’organisation qui a une réaction en chaîne
    Dans contexte où IGOOAA est associé un concept de « gène » la réaction en chaîne est unique et spécifique du gène qui conduit à la
    synthèse protéinique. Nous pourrions donc traduire IGOOAA par « réaction en chaîne [protéinique] spécifique ».
    Rappel : Lors de l’expression d’un gène (le corps fabrique la protéine correspondant au gène), l’ADN est recopié en ARN messager.
    C’est l’ARN messager que le ribosome « lit ». Il va lire les bases trois par trois.
    Trois bases forment un codon et un codon correspond à un acide aminé (constituant des protéines).
    Le ribosome se fixe au début du gène et lit trois bases
    Par exemple, le codon TTA code pour la l’acide aminé Leucine ainsi que le codon TTG ou TCT, il va prendre l’acide aminé correspondant
    puis glisse et lit trois autres bases (le codon suivant). Il va alors accrocher la protéine correspondante à la première et va procéder
    ainsi jusqu » à la fin du gène qui se repère toujours par un codon spécifique ATG.
    Lorsque le ribosome rencontre un codon ATG, il se détache le l’ADN, la protéine est terminée.
  7. LE GRAPHE DE IGOOAA
  8. LA TRADUCTION DE ENMEE
    D58-2 03/04/1967 ESP IGOOA ENMEE
    modules capables d’emmagasiner les CARACTÈRES de
    L’HÉRÉDITÉ que nous appelons IGOOA ENMEE et vous :
    GÈNES.
    ENMEE= concept de flux joint au modèle
    Suivant le contexte où IGOOAA est une « réaction en chaîne protéinique spécifique »
    – concept de flux joint au modèle (caractère héréditaire)
    – concept de transmission du caractère héréditaire
    D’où :
    IGOOAA ENMEE = « réaction en chaîne protéinique spécifique » [du] « concept de transmission du caractère héréditaire »
    11.1. Calcul de la probabilité de IGOOAA ENMEE
    Notons que si ce vocable avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison
    est de :
    1/17^11 = 1/(3,42 x 10^13) = 1/30 000 milliards

© Denocla janvier 09 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.
Commercialisation interdite sans accord écrit.
OEE
Analyse sémantique de vocable phonétique « oé »…………………………………………………………………. 598

  1. Le contexte……………………………………………………………………………………………………………….. 598
  2. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS…………………………………………………………………………………… 598
  3. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES…………………………………………………………………………………… 598
    3.1. L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS……………………………………………………………………………….. 598
    3.2. La transcription du vocable OEE……………………………………………………………………………………… 599
    3.3. Le graphe du vocable OEE……………………………………………………………………………………………… 599
    3.4. La traduction du vocable OEE…………………………………………………………………………………………. 599
  4. Conclusion sur OEE………………………………………………………………………………………………………. 600
    Analyse sémantique de vocable phonétique « oé »
  5. Le contexte
    D69-1 Juin 1968 ESP OEE
    Pendant la phase appelée OEE (Image 4), qui signifie
    « suspension ou flottement »,
    D69-1 Juin 1968 ESP OEE
    durant cette phase OEE remplit la cabine AYIYAA,
    protégeant les corps des membres de l’équipage
    D69-2 Juin 1968 ESP OEE
    la cavité YAAXAIUU peut présenter deux Phases.
    (Voir Phase OEE et Phase AGIOA, çi-dessous).
    D69-2 Juin 1968 ESP OEE Phase OEE
  6. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS
    Le phonème « oé » désigne une configuration de la structure du vaisseau dans un état de « suspension ou flottement ».
    D69-1 : la cabine jouit d’une autonomie programmée et ses mouvements relatifs sont subordonnés aux changements
    brusques de type dynamique
    durant cette phase OEE se remplit [de TAXEE] la cabine AYIYAA, protégeant les corps des membres de l’équipage et le
    reste de l’équipement mobile du voyage
  7. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES
    3.1. L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS
    Il y a une seule syntaxe connue :
    – OEE
    3.2. La transcription du vocable OEE
    Rappel du tableau concepts/application du concept primaire
    (O) entité « a » (EE) modèle]
    Relations entre les phonèmes Transcription de la relation entre les
    concepts fonctionnels
    Synthèse littérale
    O « a » EE (O) entité « a » (EE) modèle L’entité a un modèle
    Une transcription de OEE est donc :
    – L’entité a un modèle
    3.3. Le graphe du vocable OEE
    3.4. La traduction du vocable OEE
    Comme nous l’avons vu précédemment, le phonème « oé » désigne une configuration de la structure du vaisseau dans un état de
    « suspension ou flottement ». Autrement dit, le vaisseau a une configuration type correspondant au modèle « suspension ». D’où la
    traduction française dans le contexte :
    – L’entité a un modèle
    – Le vaisseau a une configuration type [correspondant au modèle « suspension »]
  8. Conclusion sur OEE
    Le vocable « oé » a pour syntaxe signifiante OEE qui exprime « L’entité a un modèle ». Ce que nous traduisons par « Le vaisseau a une
    configuration type [correspondant au modèle « suspension »].
    © Denocla septembre 09 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.
    Commercialisation interdite sans accord écrit.
    OEM
    Analyse sémantique de vocable phonétique « oém »………………………………………………………………. 600
  9. Le contexte……………………………………………………………………………………………………………….. 600
  10. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS…………………………………………………………………………………… 601
    2.1. Analyse de WADOOXOAA…………………………………………………………………………………………….. 601
    2.2. Première approximation de « oém »………………………………………………………………………………. 602
    2.3. Identification du concept de « oém »……………………………………………………………………………… 602
  11. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES…………………………………………………………………………………… 603
    3.1.1. L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS……………………………………………………………………………. 603
    3.1.2. La transcription du vocable OEM………………………………………………………………………………… 604
    3.1.3. Le graphe du vocable OEM………………………………………………………………………………………… 604
    3.1.4. La traduction du vocable OEM……………………………………………………………………………………. 604
  12. Conclusion sur OEM…………………………………………………………………………………………………….. 605
  13. Références annexes…………………………………………………………………………………………………….. 605
    Notes Bibliographiques……………………………………………………………………………………………………… 605
    Analyse sémantique de vocable phonétique « oém »
  14. Le contexte
    Consultez Vocables
    Voir aussi OEM
    Voir aussi UEWA
    Voir aussi OAWOO
    Voir aussi IOAWOO
    Voir aussi OOLEA
    Voir aussi OAWOLEA
  15. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS
    Le phonème « oém » n’est jamais utilisé seul, il est toujours associé à d’autres séquences phonétiques.
    L’on peut noter la commutativité des vocables dans la « phrase ». Il s’agit plus exactement d’une phrase exprimée sous la forme d’une
    proposition. Comme nous pouvons dire « ce petit chat est noir » ou « ce chat noir est petit ».
    Nous avons plusieurs constructions « grammaticales » pour décrire le même concept de « vaisseau spatial » :
    UEWA OEMM OAWOOLEA
    OAWOOLEA UEWA OEMM
    OAWOOLEA oemm OMWEA UMMO 56
    D69-5 juin-68 ESP OEMM
    faire non seulement en ce qui concerne nos
    UEWA OEMM OAWOOLEA mais aussi aux structures
    provenant sans doute d’autres astres froids,
    D69-1 Juin 1968 ESP OEMM
    éclaircissements sur certains concepts concernant nos
    OAWOOLEA UEWA OEMM (vaisseaux spatiaux).
    D37-2 févr-66 ESP oemm
    eut lieu dans le OAWOOLEA oemm OMWEA UMMO 56 (S37-5),
    contact avec la lithosphère terrestre
    D74 ??/03/1969 ESP OEM
    A 4 heures 17 minutes 3 secondes GMT du jour terrestre
    28 mars 1950, une OAWOLEA UEWA OEM
    (vaisseau spatial lenticulaire)
    D57-4 20/03/1967 ESP OEEMM
    Trois de nos OAWOOLEA UEUA OEEMM
    (vaisseau de structure lenticulaire)
    descendirent en un point situé à un niveau
    de 7,337 9 km près de la ville française déjà citée
    D 1378 30/01/1988 ESP OENMN Une nuit de mai 1966, à 4 h 12 min heure locale,
    quatre de nos UAUOLEAA UEWAA OENMN
    (nefs de voyages inter astres) de notre UMMO,
    atterrirent au sud de l’île Grand Abaco
    Par ailleurs, nous avons :
    OEMM = entre les astres ; sidéral ; de masse sphérique ; à masse sphérique
    2.1. Analyse de WADOOXOAA
    D69-2 Juin 1968 ESP OEMM
    (dont les racines phonétiques : OAWOO = dimension ;
    OOLEEA = pénétrer, percer ; UEWAA = véhicule, vaisseau ;
    OEMM = entre les astres ; sidéral ; de masse sphérique ;
    à masse sphérique).
    D57-1 23/01/1967 ESP OEMM
    Le processus que nos spécialistes en
    WADOOXOAA OEMM (on pourrait le traduire comme
    le Déplacement entre les Astres)
    doivent suivre pour une de ces explorations
    WADOOXOAA est un vocable difficile, de l’ordre de :
    = (W) génération « a » [(A) déplacement « a » [(D) forme « a » [(OO) matérielle « a » [(KS) distance cyclique « a » [(O) entité « a » (AA)
    dynamique]
    OXO désigne la gravitation.
    = génère le déplacement d’une forme d’entité qui a une gravitation dynamique
    Suivant le contexte :
    = génère les trajectoires sous influence gravitationnelle
    D’où les spécialistes des processus de WADOOXOAA OEMM, qui sont approximativement des spécialistes des processus qui « génère
    les trajectoires sous influence gravitationnelle » « des OEMM ».
    2.2. Première approximation de « oém »
    Nous avons donc approximativement « oém » = « astre ou entre les astres »
    Le mot « entre » est ajouté par les Oummains pour la compréhension, comme nous pouvons le constater dans le document suivant :
    D69-4juin-68 ESP OEMM
    Mais pour cela on utilise notre système
    UULXOODII OEMM qui permet l’enregistrement
    optique d’astres à grandes distances
    On reconnaît UULXOODII qui caractérise l’appareil optique.
    Il s’agit donc d’une sorte de télescope optique pour voir les « oém », a priori, les « astres ».
    Cependant le concept d’« astre froid » ou « planète » est défini par OOYAA :
    D 23 1966 ESP OOYAA cette OOYAA (ASTRE FROID).
    D531966 ESP OOYAA
    En l’année 1946 sont arrivés sur Terre des êtres originaires
    de l’OOYAA (PLANETE)
    D74 ??/03/1969 ESP OOYIA
    UMMO se déplace sur une trajectoire elliptique
    (quasi circulaire) avec une excentricité de 0,007 8 autour
    d’une OOYIA (étoile de petite masse) appelée par nous IUMMA
    (notre « Soleil »).
    2.3. Identification du concept de « oém »
    Le concept « oém » est donc assimilable à un « astre » d’une manière très générale.
    Ce concept général « d’astre » est le « corps céleste ».
    Considérons la définition du Larousse suivante : « Un corps est un ensemble d’entités qui n’a intrinsèquement aucune propriété
    particulière. ».
    En l’occurrence, c’est par nos représentations mentales que nous donnons aux corps une interprétation d’entité globale. Le corps est
    un concept. Notons, qu’a priori, un corps a des propriétés émergentes.
    Voici quelques exemples simples pour illustrer ces remarques :
    – Dans le cas d’un corps céleste, chaque particule qui le compose possède une microscopique force gravitationnelle. L’ensemble
    de la masse du corps céleste fait émerger une force gravitationnelle proportionnelle à la masse totale du corps céleste.
    – Ceci se comprend bien aussi pour le « corps humain », pris dans ses aspects matériels, qui est composé de la somme de toutes
    ses cellules. Les propriétés cognitives du corps humain ne sont pas issues des propriétés individuelles de chaque neurone, mais résulte
    de l’ensemble des neurones en connexion. La cognition est une propriété émergente du corps humain. Nous retrouvons le concept de
    « corps » dans plusieurs autres vocables Oummains :
     Le corps (la chaîne d’atomes de krypton) a une interconnexion qui dépend du mouvement généré (transporteur de données –
    canal)
    Le corps a une interconnexion de transmission
    Par simplification, nous pouvons traduire par : Corps transmetteur
    D539 12/04/1987 ESP OEMBUAAUU Nous pouvons prouver scientifiquement que peu d’heures après la formation
    du zygote diploïde (fécondation) se forme le OEMBUAAUU (O) un réseau du gaz
    krypton.
     Le concept de « corps humain pris dans ses aspects matériels », des vocables de phonétique « oémi » :
    D33-2 1966 ESP OEMII CORPS PHYSIQUE de l’HOMME
    – Enfin, pour terminer avec un exemple proche d’un vocable Oummain, « OMGEEYIE (prononcez « omghéèyié” ) » qui désigne
    un « couple matrimonial ». Dans ce cas nous avons seulement « OM » qui traduira simplement « l’entité joint un homme et une
    femme ». Nous retrouvons cependant, une notion proche de « corps matrimonial » considéré comme une entité unique.
    En conclusion, le phonème « oém » caractérise le concept de « corps ».
  16. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES
    3.1.1. L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS
    Il y a un seul concept de « vaisseau spatial » pour plusieurs syntaxes :
    – OEMM
    – OEM
    – OEEMM
    – OENMN
    a. La syntaxe OENMN est une distorsion résultant d’une confusion des sons « m » et « n », elle n’est pas signifiante.
    b. Il ne semble pas y avoir de son long « é » dans la mesure où l’on de détecte pas de notion de « modèle (EE)” pour le concept de
    « corps ».
    c. Pour le son « m », rappelons qu’en espagnol, seules les lettres C, N, R ont un doublement.
    Nous n’avons pas de voyelle après le son « m » qui pourrait justifier phonétiquement le double « MM », comme lorsque l’on écrit
    « UMMO », où il faut lire en français : « oum » — « mo ».
    (voir à la fin de l’article les références annexes)
    Compte tenu des vocables proches tels que OEMBUAAUU et OEMII, nous privilégions la syntaxe la plus simple qui est : OEM
    3.1.2. La transcription du vocable OEM
    Rappel du tableau concepts/application du concept primaire
    (O) entité « a » [(E) concept « a » (M) jointure]
    Relations entre les phonèmes Transcription de la relation entre les
    concepts fonctionnels
    Synthèse littérale
    E « a » M [(E) concept “a” (MM) jointure
    {permanente}]
    concept joint
    O “a” EM (O) entité « a » [(E) concept “a” (MM)
    jointure {permanente}]
    L’entité a un concept joint
    Une transcription de OEM est donc :
    – L’entité a un concept joint
    3.1.3. Le graphe du vocable OEM
    3.1.4. La traduction du vocable OEM
    Comme nous l’avons vu précédemment, c’est par nos représentations mentales que nous donnons aux corps une interprétation
    d’entité globale. Le corps est un concept. D’où la traduction française dans le contexte :
    – L’entité a un concept joint
    – L’entité (astre) est interprétée par notre intellect comme étant un agrégat de particules
    Un corps céleste est une entité qui a un concept général qui lui est joint.
    Autrement dit : un corps (ici céleste).
  17. Conclusion sur OEM
    Le vocable « oém » a pour syntaxe signifiante OEM qui exprime « L’entité a un concept joint ». Ce que nous traduisons par le concept
    de « corps ».
  18. Références annexes
    D21 (Esp) : UM-MO (le « U » très fermé et guttural [NdT [FR] : « ou »], le M pourrait s’interpréter comme un B)
    D70 (Esp) Envoyée de Paris — dictée par XOODOU-7
    Les mots suivis de (*) sont en français dans le texte original et plusieurs éléments prouvent l’origine d’un dactylographe français (Rivera
    au lieu de Ribera, par exemple). “… graphisme qui nous est familier, OUMO (“m” prolongé pour la prononciation)… »
    NR18 (FR): “OMGEEYIE (prononcez « omghéèyié » )”
    Notes Bibliographiques
    http://esm2.imt-mrs.fr/gar/gdhtml/coursgdnode5.html
    © Denocla août 08 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.
    Commercialisation interdite sans accord écrit.
    OEMBUAW
    Analyse sémantique de vocable phonétique « oém » — « bouaw »……………………………………………………….. 606
  19. Le contexte………………………………………………………………………………………………………………………… 606
  20. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS……………………………………………………………………………………………. 608
  21. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES……………………………………………………………………………………………. 608
    3.1. L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS………………………………………………………………………………………… 609
    3.2. L’IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS…………………………………………………………………………………….. 609
  22. La transcription du vocable OEMBUAW……………………………………………………………………………………. 609
  23. Le graphe du vocable OEMBUAW……………………………………………………………………………………………. 610
  24. La traduction du vocable OEMBUAW……………………………………………………………………………………….. 610
  25. Conclusion sur OEMBUAW…………………………………………………………………………………………………….. 611
    Analyse sémantique de vocable phonétique « oém » — « bouaw »
  26. Le contexte
    D539 12/04/1987 ESP OEMBUAAUU Nous pouvons prouver scientifiquement que peu d’heures après
    la formation du zygote diploïde (fécondation) se forme le
    OEMBUAAUU (O) un réseau du gaz krypton.
    D 541 10/04/1987 ESP OEMBUAUF
    On découvre les atomes de Krypton de
    l’OEMBUAUF 315 3
    e Ere
    D 541 10/04/1987 ESP OEMBUAUFW
    avec tous ses attributs qui se centrent dans l’intégration de
    l’OEMBUAUFW (Réseau de krypton)
    D357-2
    12/03/1987 ESP OEMBUAUU mais une fois que le OEMBUAUU (chaîne d’atomes de krypton)
    a codé le message,
    D41-15 1966 ESP OEMBUAW
    la BUUAWEA possède une CONCIENCE (qu’il ne faut pas
    confondre avec CONSCIENCE), c’est à dire : qu’il engendre des
    idées, il est capable de comprendre les messages que lui
    apporte le OEMBUAW
    D58-2 03/04/1967 ESP OEMBUAW
    Il s’agissait tout simplement de l’OEMBUAW, TROISIÈME
    FACTEUR DE L’HOMME
    D58-2 03/04/1967 ESP OEMBUAW
    vers l’encéphale ou cerveau pour former l’OEMBUAW
    (troisième facteur de l’homme).
    D58-2 03/04/1967 ESP OEMBUAWW
    fut d’identifier ce krypton avec l’OEMBUAWW (TROISIEME
    FACTEUR DE L’HOMME déjà cité)
    D 731 20/03/1987 ESP OEMBUUAAW La mort de l’OEMMI coïncide donc avec la désintégration de
    l’OEMBUUAAW
    D357-2
    12/03/1987 ESP OEMBUUAFWBUU OEMBUUAFWBUU (Troisième facteur) Il est composé d’un
    réseau d’atomes de krypton. C’est un simple canal de transport
    de données.
    D357-2 12/03/1987 ESP OEMBUUAFWUU L’OEMBUUAFWUU exerce une activité fébrile,
    D41-15 1966 ESP OEMBUUAM
    OEMBUUAM : (Facteur de connexion entre l’âme et l’OEMII, qui
    n’a pas été découvert par vous, et qui peut être localisé sous la
    masse encéphalique).
    D41-15 1966 ESP OEMBUUAN troisième facteur de l’homme (OEMBUUAN)
    D 731 20/03/1987 ESP OEMBUUAUW en plus du BAAIYODUU, son cerveau possède un autre nuage
    d’atomes de krypton : l’OEMBUUAUW
    D 731 20/03/1987 ESP oembuuaw S731-f9 ([Baayioduu, oembuuaw , oemmi]
    D33-2 1966 ESP OEMBUUAW l’OEMBUUAW composé des atomes de krypton,
    D33-3 1966 ESP OEMBUUAW Troisième Facteur de l’homme OEMBUUAW
    D33-3 1966 ESP OEMBUUAW l’OEMBUUAW, reçoit des instructions de BUUAWAA [l’âme]
    D41-15 1966 ESP OEMBUUAW le OEMBUUAW [troisième Facteur de l’homme]
    D41-15 1966 ESP OEMBUUAW DE L’OEMBUUAW [TROISIÈME COMPOSANT DE L’HOMME]
    D41-15 1966 ESP OEMBUUAW L’OEMBUUAW : facteur de liaison entre le corps et l’âme.
    D41-15 1966 ESP OEMBUUAW
    L’OEMBUUAW est composé simplement par un petit groupe ou
    constellation d’atomes DIIU YAA [krypton]
    D41-15 1966 ESP OEMBUUAW grâce au OEMBUUAW [jaune], ses OEMII [CORPS]
    D43 1966 ESP OEMBUUAW
    prochainement et peut être serez vous en admiration devant
    l’avance obtenue en pouvant agir sur les atomes mêmes de
    DIIUYAA [Krypton] de l’OEMBUUAW.
    D47-3 1966 ESP OEMBUUAW
    [nous n’étions pas encore arrivés à découvrir les atomes de gaz
    inerte KRYPTON qui constituent le troisième facteur de l’homme
    c’est-à-dire l’OEMBUUAW].
    D47-3 1966 ESP OEMBUUAW
    Il s’agissait de la désintégration totale du RÉSEAU des atomes de
    DIIU YAA [KRYPTON] qui composent le Facteur Humain
    OEMBUUAW [intermédiaire entre l’esprit et le corps].
    D47-4 1966 ESP OEMBUUAW
    Mais cela suffit pour s’apercevoir que l’homme naît avec son
    OEMBUUAW [facteur qui relie l’âme et le corps] parfaitement
    équilibré et stabilisé
    D47-4 1966 ESP OEMBUUAW
    Peut-être arriverait on à stabiliser davantage les bases du réseau
    OEMBUUAW [ATOMES DE KRYPTON], mais JUSQU’A QUEL
    POINT ?
    D33-2 1966 ESP OEMBUUAW l’un des ATOMES de KRYPTON qui constitue l’OEMBUUAW
    D41-15 1966 ESP OEMBUUAW un second noyau de OEMBUUAW
    D 731 20/03/1987 ESP OEMBUUAWU BAA IODUHU est un réseau d’atomes de krypton. Sa fonction et
    le processus de captage d’information est analogue à celle de
    l’OEMBUUAWU [O.] :
    D 731 20/03/1987 ESP OEMVUAUAUW Aussi bien le BAAYIODUU que le OEMVUAUAUW, au moyen de
    leurs sauts quantiques codés, excitent une « région » du WAAM
    [OU].
    D357-2
    12/03/1987 ESP OEMVUAUFB En premier lieu, nous décrirons le OEMVUAUFB [Chaque fois
    que nous exprimons des vocables d’Ummo, nous essayons de
    trouver l’expression audiophonétique la plus proche en langue
    espagnole].
    D357-2 12/03/1987 ESP OEMVUAUFB Nous avons découvert l’existence de l’OEMVUAUFB
    D357-2
    12/03/1987 ESP OEMVUAUFB La chaîne d’atomes de krypton [OEMVUAUFB] exerce
    seulement une fonction de transporteur de données [canal].
    D357-2
    12/03/1987 ESP OEMVUAUFB [N’oubliez pas que le OEMVUAUFB est seulement apparemment
    matériel en tant que substrat atomique de krypton].
    D357-2
    12/03/1987 ESP OEmVUAUFFb L’OEmVUAUFFb peut être considéré comme un élément
    frontière entre notre WAAM [Univers] et un autre Univers
    beaucoup plus « lointain »
    D 731 20/03/1987 ESP OEMVUUAUW OEMVUUAUW relie le cerveau à [OU] et à [U].
    D 99 12/05/1971 ESP OAMBUAM
    c’est la présence du troisième facteur OAMBUAM que nous
    décrirons plus loin.
    NR21 13/03/2009 FR OEMBOUAW
    espérant un jour activer chez eux la fonction OEMBOUAW
    liaison à l’âme que nous avons déjà définie dans nos lettres
    par le passé et les faire ainsi accéder au stade d’OEMMII
    conscients.
    NR21 13/03/2009 FR OEMBOUAW
    Cela nous porte à prédire que la liaison OEMBOUAW le W se
    prononce ici comme le OU court du mot « oui »
    Voir aussi OEM
    Voir aussi BUAWA
  27. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS
    Le phonème « oém » — « bouaw » désigne le « Facteur de connexion entre l’âme [“bouawa”] et l’OEMII qui n’a pas été découvert
    par vous, et qui peut être localisé sous la masse encéphalique. »
    « La chaîne d’atomes de krypton [OEMVUAUFB] exerce seulement une fonction de transporteur de données [canal]. »
  28. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES
    Il y a un seul concept pour plusieurs syntaxes [ESP] :
    – OEMBUAAUU
    – OEMBUAUF
    – OEMBUAUFW
    – OEMBUAUU
    – OEMBUAW
  • OEMBUAWW
  • OEMBUUAAW
  • OEMBUUAFWBUU
  • OEMBUUAFWUU
  • OEMBUUAM
  • OEMBUUAN
  • OEMBUUAUW
  • OEMBUUAW
    – OEMBUUAWU
    – OEMVUAUAUW
    – OEMVUAUFB
    – OAMBUAM
    – FR : OEMBOUAW
    Compte tenu du concept exprimé et des analyses de OEM et BUAWA, puis NR21, nous retiendrons la syntaxe : OEMBUAW
    3.1. L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS
    Aucun.
    3.2. L’IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS
    Aucun.
  1. La transcription du vocable OEMBUAW
    Rappel du tableau concepts/application du concept primaire
    (O) entité « a » [[E] concept « a » [[M] jointure « a » [[B] interconnexion « a » [[U] dépendance « a » [[A] déplacement « a » [W]
    génération]
    Relations entres les concepts
    primaires
    Transcription de la relation entre les
    concepts fonctionnels
    Synthèse littérale
    A « a » W [[A] déplacement « a » [W] génération] le déplacement généré
    U « a » AW [[U] dépendance « a » [[A]
    déplacement « a » [W] génération]
    Dépend du déplacement généré
    B « a » UAW [[B] interconnexion « a » [[U]
    dépendance « a » [[A] déplacement
    « a » [W] génération]
    L’interconnexion dépend du déplacement généré
    OEM « a » BUAW (O) entité « a » [[E] concept « a » [[M]
    jointure « a » [[B] interconnexion « a »
    [[U] dépendance « a » [[A]
    déplacement « a » [W] génération]
    Le corps a une interconnexion qui dépend du
    mouvement généré
    Une transcription de OEMBUAW est donc :
    – Le corps a une interconnexion qui dépend du mouvement généré
  2. Le graphe du vocable OEMBUAW
  3. La traduction du vocable OEMBUAW
    Pour BUAWA la transcription est :
    – L’interconnexion dépend du mouvement qui génère un déplacement.
    BUAWA est capable d’agir et de contrôler l’OEMII [corps physique].
    Le « déplacement » concerne la capacité de BUAWA à agir et contrôler le corps.
    Le OEMBUAW est lui, une entité constituée d’une chaîne d’atomes de krypton dont la fonction de connexion exerce seulement une
    fonction de transporteur de données [canal]. Nous pouvons donc traduire :
    – Le corps [la chaîne d’atomes de krypton] a une interconnexion qui dépend du mouvement généré [transporteur de données –
    canal]
    – Le corps a une interconnexion de transmission
  4. Conclusion sur OEMBUAW
    – Le vocable « oém » — « bouaw » a pour syntaxe signifiante OEMBUAW qui exprime « Le corps a une interconnexion qui
    dépend du mouvement généré ». Ce que nous traduisons par le concept de « Le corps a une interconnexion de transmission ».
    © Denocla juin 09 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.
    Commercialisation interdite sans accord écrit.
    OEMMII et OEMII
  5. Préambule………………………………………………………………………………………………………………………. 612
  6. Analyse sémantique de vocable phonétique « oémi »……………………………………………………………. 612
  7. Le contexte……………………………………………………………………………………………………………………… 612
  8. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS………………………………………………………………………………………… 612
  9. L’IDENTIFICATION du CONCEPT OEM……………………………………………………………………………………. 614
  10. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES………………………………………………………………………………………… 614
  11. L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS…………………………………………………………………………………….. 614
    7.1. Conclusion sur le son « i »………………………………………………………………………………………………….. 615
  12. Résumé…………………………………………………………………………………………………………………………. 615
  13. La transcription du vocable OEMII……………………………………………………………………………………….. 615
  14. Graphe du vocable OEMII……………………………………………………………………………………………………. 616
  15. La traduction du vocable OEMII……………………………………………………………………………………………. 616
  16. La traduction du vocable OEMIIABII………………………………………………………………………………………. 617
  17. La transcription du vocable OEMMII……………………………………………………………………………………… 617
  18. Le graphe du vocable OEMMII……………………………………………………………………………………………… 617
  19. La traduction du vocable OEMMII…………………………………………………………………………………………. 618
    15.1. Calcul de la probabilité pour OEMMII…………………………………………………………………….. 618
  20. Conclusion de sur « oém » — « mi » et « oémi »………………………………………………………………………… 619
  21. Annexes pour l’analyse du contexte……………………………………………………………………………………… 619
    17.1. Le contexte (non exhaustif) du vocable OEMII…………………………………………………………. 619
    17.2. Le contexte des vocables OEMI, OEMMI, OEMMIS……………………………………………………. 620
    17.3. Le contexte du vocable OEMI……………………………………………………………………………….. 621
    17.4. Le contexte du vocable OEMMIS…………………………………………………………………………… 622
  22. Annexe pour l’analyse phonétique………………………………………………………………………………………. 622
  23. Annexe pour l’analyse de la NR21………………………………………………………………………………………… 622
    OEMII…………………………………………………………………………………………………………………………………… 623
  24. Préambule
    Ce vocable sert aussi d’exemple pour illustrer le mode d’utilisation de la méthode d’analyse sémantique, d’où quelques
    compléments didactiques.
  25. Analyse sémantique de vocable phonétique « oémi »
  26. Le contexte
    (consultez Vocables et 5. Annexe pour l’analyse du contexte)
  27. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS
    Dans le cas de « oémi », nous avons deux concepts distincts qui définissent deux
    ensembles phonétiques. Lorsque l’on écrit « UMMO », où il faut lire en français « oum » — « mo »
    (voir à la fin de l’article les 6. Annexe pour l’analyse phonétique) nous avons :
    « OEMMII » qui se prononce en français « oém » — « mi » (comme UMMO avec un m long)
    et « OEMII » qui se prononce en français « oémi ».
    Dans ce cas, les orthographes ou syntaxes « M » et « MM » sont distinctes et signifiantes.
    Chaque vocable phonétique peut être écrit avec diverses orthographes ou syntaxes ce qui
    constitue ce que nous appellerons un ensemble de « distorsions syntaxiques ». Voici le tableau des occurrences de Vocables,
    limité aux syntaxes distinctes. Pour l’analyse complète du ou des
    concepts, il faut examiner la totalité des occurrences disponibles.
    Ref “D” Date Langue Vocable Extrait
    D41-15 1966 ESP OEEMII L’OEEMII (CORPS-SOMA).
    D381 ??/02/1988 ESP OEEMMI ne s’est levé pour défendre des OEEMMI maltraités.
    D 89 01/03/1969 ESP OEMI
    nous avons opéré ainsi dans des situations déterminées
    survenues avec d’autres OEMI de la TERRE.
    D33-2 1966 ESP OEMII CORPS PHYSIQUE de l’HOMME
    NR-13 14/04/2003 FR
    OEMII la compréhension du WAAM WAAM nécessite la complète
    compréhension du fonctionnement biopsychologique
    de l’OEMII (corps humain pris dans ses aspects matériel
    et psychique indissociables).
    D33-2 1966 ESP OEMIII
    cette merveille d’organisme que WOA a créé, ce qui est
    l’OEMIII
    D 731 20/03/1987 ESP OEMIIS Vous les avez utilisés d’une manière si incorrecte,
    en les personnifiant d’une manière si naïve qu’ils
    semblent sans importance pour beaucoup d’OEMIIS.
    D104-2 19/02/73 ESP OEMIS
    Mais la mentalité de ces oemis (HOMMES) rend utopique
    une telle espérance.
    D357-1 12/03/1987 ESP OEMMI
    sur le modèle du WAAM-WAAM (cosmos multiplanaire)
    qui contient les êtres intelligents OEMMI.
    D 1751
    14/01/1991
    ESP
    OEMMIE C’est seulement quand la masse corticale de
    l’homme (OEMMIE) aura évolué que son
    réseau social se libèrera de cet esclavage.
    D 33-1 18/03/1966 ESP OEMMII L’OEMMII (CORPS HUMAIN) AU SEIN DU WAAM (COSMOS).
    D 731 20/03/1987 ESP OEMMIII ils ne sont pas capables d’évoluer vers des OEMMIII
    (humains).
    D357-2
    12/03/1987 ESP OEMMIIS que mes frères d’Ummo ont distribué jusqu’à
    aujourd’hui parmi les OEMMIIS de la Terre,
    D 731 20/03/1987 ESP OEMMIS Deux OEMMIS provenant de réseaux sociaux
    planétaires différents ne peuvent pas s’apparier
    D 1378
    30/01/1988
    ESP
    OENMMII mes frères ont donc décidé de former des très petits
    groupes d’OENMMII
    de différentes nations de la Terre,
    D392 11/03/187 ESP EEMMII Je suis EEMMII (humain) provenant de la planète froide UMMO
    Nous sommes dans le cas, où l’on peut détecter la différence entre un son court et un son long, car il existe une réelle différence
    phonétique entre les deux. Cette différence phonétique
    correspond à une différence de concepts. L’on doit aussi retrouver 2 groupes de vocables,
    l’un avec une lettre pour le son court, et généralement 2 lettres pour l’autre groupe.
    Par leur phonétique distincte « oémi » et « oém » — « mi », on identifie deux concepts
    distincts (NB : riches d’enseignement sur l’émergence de l’Homme) :
    Le concept des vocables de phonétique « oémi » :
    D33-2 1966 ESP OEMII CORPS PHYSIQUE de l’HOMME
    Et
    Le concept des vocables de phonétique « oém » — « mi » :
    D 731 20/03/1987 ESP OEMMIII ils ne sont pas capables d’évoluer vers
    des OEMMIII (humains).
    Où, l’on peut dire, de manière un peu simpliste, que :
    OEMII (CORPS PHYSIQUE de l’HOMME) + « Esprit » (BUAWA) = OEMMII (humains).
    Nous avons donc identifié ici, pour le vocable de phonétique française « oémi » et « oém » —
    « mi » :
    A. deux concept exprimés, le concept « d’êtres humains » et celui de « corps humain pris dans ses aspects matériels »,
    B. et deux sous-ensembles syntaxiques
  28. L’IDENTIFICATION du CONCEPT OEM
    La compréhension détaillée de « oémi » et « oém » — « mi » reste néanmoins mystérieuse,
    d’autant plus qu’il semble proche du concept de « vaisseaux spatiaux » !
    D69-1 Juin 1968 ESP OEMM
    éclaircissements sur certains concepts concernant nos
    OAWOOLEA UEWA OEMM (vaisseaux spatiaux).
    « Mais, qu’allait-il donc faire dans cet Ovni ? »
  29. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES
    Compte tenu du concept « oem » et des comparaisons croisées avec OEMMIIWOA je conclue que les syntaxes suivantes ne sont
    pas signifiantes :
    – OENMMII
    – OEEMII
    – OEEMMI
    – EEMMII
    Je pense que les syntaxes « Oemmis » et « OEMMIIS » sont très probablement une marque du
    pluriel du vocable « hispanisé », donc elles ne sont pas signifiantes.
    Si OEMMI avec un seul « I » (36 occurrences) était signifiant, nous devrions trouver aussi des occurrences de OEMI assez
    nombreuses, mais il n’y a que 2 occurrences seulement sur un corpus de quelques 580.
    D 8901/03/1969ESP OEMI
    nous avons opéré ainsi dans des situations déterminées
    survenues avec d’autres OEMI de la TERRE.
    D
    731
    20/03/1987ESP Oemi (photocopie couleur extrait du document d’origine — les légendes ont été traduites —
    S731-f3e) (UUDIE BIEE, Oemi, Oemii, oyaa)
    Dessin S731-f3e : « OEMI » (il s’agit de l’évolution physiologique de l’Homme, indépendamment de
    la notion d’« âme ».) Donc, a priori, les syntaxes OEMMI et OEMI ne sont pas signifiantes.
  30. L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS
    Comme pour tous les vocables, l’analyse la plus difficile porte sur les concepts primaires longs.
    Nous allons devoir comparer les syntaxes indiquant des sons longs avec les syntaxes des
    vocables proches, et effectuer les transcriptions pour valider leur cohérence ou non avec le
    contexte initial.
    A priori, les syntaxes OEMMIII et OEMMII (168 occurrences) indiquent un « i » long, habituellement notée avec seulement deux
    « i ».
    7.1. Conclusion sur le son « i »
    Dans les phonèmes « oémi » et « oém » — « mi » le son « i » est un son long, leurs syntaxes
    signifiantes sont : OEMII et OEMMII.
    Nous vérifierons avec les analyses sémantiques.
  31. Résumé
    Nous avons vu précédemment que :
    a. les syntaxes « M » et « MM » sont phonétiquement distinctes et syntaxiquement signifiantes :
     « OEM-MII » qui se prononce en français « oém » — « mi ».
     et « OEMII » qui se prononce en français « oémi ». Ici nous avons un (M) simple, le (II)
    est lié au concept de « corps » par la seule imbrication hiérarchique.
    b. le phonème « oém » caractérise le concept de « corps »
    c. nous avons : OEMII (CORPS PHYSIQUE de l’HOMME) + « Esprit » (BUAWA) = OEMMII (humains).
    Cherchons si les transcriptions des syntaxes OEMMII et OEMII sont cohérentes avec le contexte
    initial. Suivant la Méthode proposée, rappelons à titre didactique, qu’il faut bien
    distinguer la transcription conceptuelle d’un coté et la traduction française de l’autre.
    La transcription conceptuelle est algorithmique, la traduction française est dépendante du contexte
    et à fortiori du traducteur ! Les détails de l’analyse sémantique permettent une exégèse du
    vocable et du mode de pensée des Oummains.
  32. La transcription du vocable OEMII
    Rappel du tableau concepts/application du concept primaire
    Suivant la méthode nous avons la construction fonctionnelle et conceptuelle :
    (O) entité « a » [(E) concept « a » [(M) jonction « a » (II) limite]
    Relations entre les phonèmes Transcription de la relation entre les
    concepts fonctionnels
    Synthèse littérale
    OEM « a » II (O) entité « a » [(E) concept « a » [(M)
    jonction « a » (II) limite]
    L’entité a un concept joint qui a une délimitation
    Une transcription de OEMII est donc :
    – L’entité a un concept joint qui a une délimitation
  33. Graphe du vocable OEMII
  34. La traduction du vocable OEMII
    Une traduction française dans le contexte : OEMII (CORPS PHYSIQUE de l’HOMME)
    Voir OEM
    – L’entité a un concept joint qui a une délimitation
    – Le corps a une délimitation {par l’enveloppe corporelle}
    – corps délimité
    De manière synthétique :
    (OEM) corps [(II) concept de « limite »]
    = corps délimité (par l’enveloppe corporelle)
  35. La traduction du vocable OEMIIABII
    D43 1966 ESP OEMIIABII
    TAAU 41
    Je suis WOA, dirigeant les destins de mon OEMII, ne doutez pas de
    cette grande énigme et mon OEMIIABII (hominisation) a pour objet
    de nous apporter la paix dans ces jours de tristesse et de douleur où
    vous pleurez.
    Je vous apporte la lumière qui, à travers vos yeux voilés, caresse de
    nouveau la rétine.
    OEMIIABII= corps délimité a un déplacement d’une interconnexion délimitée
    = [corps délimité a un déplacement (incarnation)] d’une [interconnexion délimitée (le lien avec WOA)]
    Plus simplement : incarnation [humaine] connectée
  36. La transcription du vocable OEMMII
    Suivant la méthode nous avons la construction fonctionnelle et conceptuelle :
    (O) entité « a » [(E) concept « a » [(MM) indissociable « a » (II) limite]
    =l’entité a un concept indissociable d’une limite (la « frontière » avec l’Ame BUAWA).
    Nous pouvons aussi faire une décomposition encore plus détaillée :
    (O) entité « a » [(E) concept « a » [(M) jonction « a » [(M) jonction « a » (II) limite]
    De manière synthétique :
    (OEM) corps [(M) concept de « jonction » (II) concept de « limite »]
    Relations entre les phonèmes Transcription de la relation entre les
    concepts fonctionnels
    Synthèse littérale
    M « a » II [(M) jonction « a » (II) limite] La joint une limite.
    OEM « a » MII (O) entité « a » [(E) concept « a » [(M)
    jonction « a » [(M) jonction « a »
    (II) limite]
    Le corps joint une limite
    Une transcription de OEMMII est donc :
    – Le corps joint une limite
  37. Le graphe du vocable OEMMII
  38. La traduction du vocable OEMMII
    Une traduction française dans le contexte : OEMII (CORPS PHYSIQUE de l’HOMME) + « Esprit » (BUAWA) = OEMMII (humains).
    D 33-1 18/03/1966 ESP OEMMII L’OEMMII (CORPS HUMAIN) AU SEIN DU WAAM (COSMOS).
  • Le corps joint une limite (dans ce cas l’OEMMII [CORPS HUMAIN] AU SEIN DU
    WAAM [COSMOS] associé à son « Esprit » [BUAWA])
    D’une manière plus française :
  • Corps indissociable de la « frontière » de l’Âme
    15.1. Calcul de la probabilité pour OEMMII
    Notons que si ce vocable avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison
    est de :
    1/17^6 = 1/(24 x 10^6) = 1/24 millions
  1. Conclusion de sur « oém » — « mi » et « oémi »
    La syntaxe OEMII explicite le « corps délimité (par l’enveloppe corporelle) », ce qui
    correspond au « corps humain pris dans ses aspects matériels ».
    La syntaxe OEMMII explicite « Le corps joint une limite », ce qui peut-être traduit par
    « Corps indissociable de la frontière de l’Âme ». Ceci correspond au OEMII (CORPS PHYSIQUE de
    l’HOMME) + « Esprit » (BUAWA) = OEMMII (humains).
  2. Annexes pour l’analyse du contexte
    17.1. Le contexte (non exhaustif) du vocable OEMII
    731 : « Être OEMII à lien avec U : Quand un être biologique dépasse ce seuil, il apparaît un réseau d’atomes de krypton qui le met
    en contact avec ce WAAM U. Concrètement avec sa propre U (Âme)
    et il commence à lui envoyer de l’information. A partir de ce moment le dirigeant principal de la conduite
    de cet être : (HOMINIDÉ, OEMII) est sa propre U »
    NR13 : « … et c’est maintenant également certain pour nous, la compréhension du WAAM WAAM nécessite la complète
    compréhension du fonctionnement biopsychologique de l’OEMII (corps humain pris dans ses aspects matériel et psychique
    indissociables). »
    792-1 : « [OEMMIIWOA]… Son anatomie externe est semblable à celle des OEMMII ; c’est pour
    cette raison qu’on le qualifie d’OEMII. »
    33-1 : « l’oemii (corps humain) »
    « Facteur de connexion, entre l’âme et l’OEMII »
    « OEMII : Le corps humain considéré dans ses dix dimensions (Trois qui définissent son volume, six
    qui expriment sa MASSE, et une que nos organes propriocepteurs évaluent comme le TEMPS).. »
    Ref. document : 33-2
    « — Description de l’OEMII (corps-soma). »
    « – Le BUAWAA (âme) module l’OEMII (corps). »
    337 : « SPÉCULATIONS CONCERNANT LES RAISONS DE LA CRÉATION DE L’OEMII (CORPS HUMAIN)
    AU SEIN DU WAAM (COSMOS). »
    « L’OEMII (CORPS PHYSIQUE de l’HOMME) comme entité macrophysique qu’il est, respecte les
    mêmes lois physiques (toutes sans exception de nature statistique) que n’importe quel corps de la Nature comme peut l’être une
    roche. »
    « LE BUAWAA (ÂME) MODÈLE L’OEMII (CORPS). »
    Ref. document : 41-7
    « L’OEMII (HOMME) est une UNITÉ PHYSIOLOGICO-MENTALE »
    Ref. document : 53
    « les OEMII terrestres »
    « les OEMII qui vivent sur leur Planète »
    « le seul OEMII avec qui nous avons parlé »
    Lettre 1 :
    ALICIA ARAUJO
    « l’espèce OEMII d’UMMO »
    Ref. document 58 :
    « dans la structure somatique de l’OEMII »
    « des OEMII (HOMMES) »
    Ref. document : 68
    « L’OEMII (être humain) de UMMO »
    Ref. document : 78
    « Imaginons d’autres êtres “pensants” différents de nous (EESEEOEMII). Nous ne nous référons pas
    à des êtres avec une structure physiologique différente, mais à des “JE” dont les schémas mentaux
    ont une configuration différente. »
    « Les OEMII avec une structure neurocorticale et mentale définie (vous les hommes de la Terre,
    nous les hommes d’UMMO et tous les êtres semblables du WAAM) »
    1 lettre — 9 pages — envoyée de Londres) ERIDANI:
    « L’OEMII (peut se traduire par : Être rationnel immergé dans le WAAM et doué de raison) »
    « Et nous appelons OEMII le complexe somatique (matériel et par conséquent perceptible par
    nos organes sensoriels) de ce que vous nommez « Homo sapiens ».
    « Différences entre l’OEMII terrestre et l’OEMII d’OUMMO… »
    « l’apparition d’’humains’ comme vous nous appelez ou bien OEMII selon notre idiome, »
    17.2. Le contexte des vocables OEMI, OEMMI, OEMMIS
    Il y a 4 documents concernés.
    D 79 | T1 — 89/91
    17/11/69
    Il est nécessaire d’insister sur la grande différence que nous observons entre notre concept de genèse par WOA (vu par un OEMMI)
    et ce concept de génération tel qu’il serait appréhendé si nous nous situions (possibilité absurde) du « point de vue » de WOA.
    D80 | T1-92/93
    17/11/69
    « … elle évite aussi bien l’atomisation d’écoles qui divisent le Réseau Social en provoquant des
    situations conflictuelles, que les postures narcissiques et non objectives de celui qui accepte ses
    propres genèses mentales comme vérités ultimes, en oubliant qu’un autre oemmi du futur, plus intelligent et expert,
    perfectionnera encore, sans les nier, les propositions précédentes.
    C’est pour cela que nos oemii penseurs n’essaient pas de spéculer autour de l’essence de ce qui est inaccessible (par exemple WOA
    et l’AAIODI). »
    D81 | T1-93/94
    17/11/69
    NOTE 5 : Nous assimilons l’ensemble des OEMMI à un Réseau dont les nœuds ou points de jonction représentent les organismes
    physiologiques, et les « branches », les liens d’ordre physique, psychologique, moral… Un flux informatif mesurable entre deux
    IBOO (nœuds ou centres) définira analytiquement cette relation en degré ou étape du Réseau.
    D 357-1 | T13 — 11/15
    « Vous formez un groupe d’OEMMI intéressés par notre culture. Tendez entre vous des liens d’authentique amitié. Que la rancœur
    n’altère pas votre système limbique. C’est la modeste mais en même temps importante obole que nous “exigeons de vous” en
    échange de ces informations. Et n’oubliez pas que ces liens de fraternité et d’amitié peuvent seulement être générés grâce
    au respect mutuel des idées et des conceptions d’un autre frère à condition qu’elles n’impliquent jamais une imposition basée sur
    la contrainte et à la force. »
    D 357-2 | T13-16/36
    Note 5 — L’OEMMI est un continu spatiotemporel et ce TOUT (qui s’étend depuis sa
    naissance jusqu’à sa mort) se met en contact avec B. et B. B., mais pas tout du long du
    Temps, bien que les sauts quantiques des atomes de krypton pourraient nous le faire
    croire d’une manière illusoire.
    D 731 T13 – 44/72 AJH.
    « Ceci ne veut pas dire que tous les OEMMII soient identiques. Au contraire, il apparaît des
    différences anatomophysiologiques parfois très sensibles. Par exemple, nous autres
    OEMMI DE UMMO, présentons des différences génotypiques et par conséquent
    phénotypiques accusées. Si un médecin de la Terre nous examinait ; il observerait des
    particularités surprenantes. De la même façon, un hominoïde dérivé en plusieurs millions
    d’années à partir d’un gastéropode présenterait d’autres singularités anatomiques
    significatives.
    Deux Oemmis provenant de réseaux sociaux planétaires différents ne peuvent pas
    s’apparier pour la seule raison d’avoir un sexe différent et une morphologie quasi identique. »
    D791-1 | T14 — 4/9
    « le OEMMI de OYAGAA (Terre) »
    17.3. Le contexte du vocable OEMI
    Dessin S731-f3e : « OEMI » (il s’agit de l’évolution physiologique de l’Homme, indépendamment de la notion d’« âme ».)
    17.4. Le contexte du vocable OEMMIS
    D 357-2 | T13-16/36
    « … les cent soixante-dix mille quatre cents deux feuilles mécanographiées (Note 4) que mes frères d’Ummo ont distribué jusqu’à
    aujourd’hui parmi les OEMMIIS de la Terre,… »
    D 731 :
    « Ceci ne veut pas dire que tous les OEMMII soient identiques. Au contraire, il apparaît des
    différences anatomophysiologiques parfois très sensibles. Par exemple, nous autres
    OEMMI DE UMMO, présentons des différences génotypiques et par conséquent
    phénotypiques accusées. Si un médecin de la Terre nous examinait ; il observerait des
    particularités surprenantes. De la même façon, un hominoïde dérivé en plusieurs millions
    d’années à partir d’un gastéropode présenterait d’autres singularités anatomiques
    significatives.
    Deux Oemmis provenant de réseaux sociaux planétaires différents ne peuvent pas
    s’apparier pour la seule raison d’avoir un sexe différent et une morphologie quasi identique. »
    « TAAUU 1860
    “Mais la désintégration de l’OEMMI surviendra un jour, comme vous le savez tous. » »
  3. Annexe pour l’analyse phonétique
    D21 (Esp) : UM-MO (le ‘U’ très fermé et guttural [NdT [FR] : ‘ou’], le M pourrait s’interpréter
    comme un B)
    D70 (Esp) Envoyée de Paris — dictée par XOODOU-7
    Les mots suivis de (*) sont en français dans le texte original et plusieurs éléments prouvent
    l’origine d’un dactylographe français (Rivera au lieu de Ribera, par exemple). “… graphisme
    qui nous est familier, OUMO (“m’ prolongé pour la prononciation)… »
    NR18 (FR): “OMGEEYIE (prononcez « omghéèyié’ )”
  4. Annexe pour l’analyse de la NR21
    Je me suis interrogé pour savoir si oui ou non l’orthographe/syntaxe des
    phonèmes « oémi » de la NR21 étaient utilisés « indifféremment », sans
    logique sémantique.
    Pour moi, il semble qu’il n’y ait pas d’ambiguïté dans l’utilisation
    respective de OEMMII et de OEMII. Les 2 termes sont utilisés suivant
    une finalité fonctionnaliste bien définie.
    – OEMII pour spécifier un domaine relatif au corps physique
    – et OEMMII pour caractériser d’une manière générale l’espèce humaine (Terrestre ou
    Oummaine) y compris dans sa dimension sociale.
    OEMII
    Dans la NR21 retrouvons seulement 2 mentions de la syntaxe OEMII qui peuvent toutes les 2 êtres
    liées au concept de « CORPS PHYSIQUE de l’HOMME ».
    Toutes les expériences autrefois tentées en laboratoire pour obtenir un croisement entre
    AAGA IEGOOSSAA et OEMII ont seulement abouti à créer des hybrides monstrueux, décérébrés
    ou non viables.
    Il s’agit de faire des croisements donc une opération portant spécifiquement sur les corps physiques.
    Ils jouissent d’une liberté relative et sont parfois employés à des tâches sociales pour lesquelles
    ils sont mieux adaptés que l’OEMII, comme la récolte des fruits ou le transport de charges lourdes
    sur des terrains difficilement accessibles.
    Il s’agit de faire des taches très physiques pour lesquelles le corps physique de l’homme de
    Ummo est spécifiquement moins bien adapté que le corps des primates.
    OEMMII
    Les autres mentions de OEMMII dans la NR21 sont relative à l’homme de Ummo d’une manière
    générale en tant qu’humain ou en tant qu’humain dans sa dimension sociale.
    L’art rupestre figuratif que l’on trouve, par exemple, dans les grottes de Lascaux ou d’Altamira,
    se retrouve ainsi transposé sur OUMMO à un niveau sensiblement plus élaboré du fait d’une
    meilleure connaissance des pigments et d’un stade évolutif plus avancé des OEMMII auteurs
    de ces œuvres.
    Il s’agit manifestement de l’humain dans une de ses dimensions sociales, la dimension artistique.
    Ces animaux cavernicoles sont des anthropoïdes omnivores, essentiellement friands de fruits,
    d’insectes et de poissons, que vous pouvez comparer à de grands chimpanzés munis d’une épaisse
    pilosité blanche ou faiblement dorée. Cependant, contrairement à ces primates terrestres,
    les IEGOOSSAA sont totalement bipèdes et présentent une forte différenciation de conformation
    entre les mains et les pieds. Ces derniers n’ont aucune fonction préhensile bien que les orteils
    soient plus développés que ceux, vestigiaux, des OEMMII.
    On évoque là l’humain de manière générale pour faire une comparaison avec les orteils des
    primates IEGOOSSAA.
    Ce troc évite les velléités d’expansion territoriale des familles frontalières vers les zones
    attribuées aux OEMMII et permet d’entretenir une relation paisible entre nos deux peuplades.
    On évoque là l’humain de manière générale.
    … espérant un jour activer chez eux la fonction OEMBOUAW liaison à l’âme que nous avons
    déjà définie dans nos lettres par le passé et les faire ainsi accéder au stade d’OEMMII conscients.
    On évoque là l’humain de manière générale en précisant bien sa caractéristique
    différenciante du primate.
    Les IEGOOSSAA et les OEMMII d’OUMMO sont issus d’un même phylum et nous partageons bien
    entendu avec eux bien plus de gènes communs qu’il peut en exister entre vous et nous.
    Il s’agit là d’une comparaison entre les espèces. De l’humain d’Oummo et les primates
    IEGOOSSAA. L’indication sur les gènes communs en est l’aspect génétique, important, mais non
    exhaustif pour la comparaison entre ces espèces.
    Ils comprennent les mots principaux de notre langage oral et s’expriment graphiquement entre
    eux et avec les OEMMII en désignant du doigt une séquence ordonnée de symboles disposés dans
    un jeu de 38 idéogrammes colorés de base inscrits sur un tablier ventral qui constitue en quelque
    sorte un clavier vestimentaire.
    OEMMII paraît désigner là l’humain de Oummo de manière générale.
    Nous ne pouvons vous protéger de vos erreurs volontaires, mais nous voulons entraîner
    progressivement chez vos frères une prise de conscience de l’existence d’une identité
    planétaire commune, partagée entre tous vos peuples et incluant l’ensemble de votre écosystème.
    Il est de votre responsabilité d’OEMMII de maintenir et de faire évoluer ce réseau planétaire global
    pour en développer toutes les potentialités.
    Il s’agit là de la responsabilité de l’OEMMII TERRESTRE d’une manière générale en tant
    qu’espèce humaine ou en tant qu’humain dans sa dimension sociale.
    © Denocla juin 09 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.
    Commercialisation interdite sans accord écrit.
    OEMMII OYAGAA GAEOAO AIOOYAAO OEMII UIAA OEMII EABAYO
    WAAM …. IIA
    ANALYSE SEMANTIQUE DE LA PHRASE LA PHRASE « OEMMII OIAGAA GAEOAO… »
  5. LE CONTEXTE
  6. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS
  7. TRANSCRIPTION
  8. LE GRAPHE CONCEPTUEL
  9. TRADUCTION
    5.1. CALCUL DE LA PROBABILITE
  10. REMARQUES ET CONCLUSION
    Analyse sémantique de la phrase LA PHRASE « OEMMII OIAGAA GAEOAO… »
    Le contexte
    D5
    0 1966 ESP GAEOAO
    OEMMII OIAGAA GAEOAO AIOOIAO OEMII UIAA OEMII
    EABAYO UAMM…. IIA –> “Cet homme est noble.
    Cet homme aime l’Univers : Cela suffit !”
    consultez Vocables
    L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS
    Les Oummains nous indiquent : « OEMMII OIAGAA GAEOAO AIOOIAO OEMII UIAA OEMII
    EABAYO UAMM…. IIA –> “Cet homme est noble. Cet homme aime l’Univers : Cela suffit !”
    Pour « OEMMII OIAGAA GAEOAO AIOOIAO OEMII UIAA OEMII EABAYO UAMM …. IIA », nous avons la concaténation des concepts
    imbriqués suivants :
    Suivant les syntaxes signifiantes : « OEMMII OYAGAA GAEOAO AIOOYAAO OEMII UIAA OEMII EABAYO WAAM …. IIA »
    Voyons ce que donne la décomposition vocable par vocable :
    OEMMII : (les Humains) — « Le corps est associé a l’Âme »
    OIAGAA : (planète du signal carré) — Terre — « L’entité qui a une orbite a une structure dynamique (a un signal binaire) »
    GAEOAO : (formule psycho-technique) — « Descriptif d’aptitudes socio-professionnelles ».
    AIOOIAO : (Vrai-Positif) — « Entité identifiée au réel dimensionnel »
    OEMII : (l’homme) — CORPS PHYSIQUE de l’HOMME
    UIAA : (décision) — « lien de subordination »
    OEMII : (l’homme) — CORPS PHYSIQUE de l’HOMME
    EABAYO : (aimer) — « La pensée est canalisée sur un ensemble de choses »
    UAMM : (cosmos) — « génération et dynamique simultanées »
    ….
    IIA : limite déplacée = limite déplacée… à la fin.
    {[les Humains – Terre] {[formule psychologique Vrai-Positif] {[homme – décision] {[homme [aimer – cosmos] {[limite déplacée]}
    (voir règle de Sémantique)
    TRANSCRIPTION
    Ce que l’on peut transcrire assez fidèlement par :
    Les Humains de la Terre ont une formule psychologique positive.
    L’homme décide.
    L’homme aime le Cosmos.
    Délimitation déplacée.
    Le GRAPHE CONCEPTUEL
    TRADUCTION
    Nous pouvons traduire par :
    Les Terriens ont une formule psychologique positive, ce qui fait que lorsqu’un homme prend la décision d’aimer le Cosmos, c’est
    suffisant.
    Calcul de la probabilité
    Notons que si cette séquence de vocables suivant les syntaxes signifiantes: « OEMMII OYAGAA GAEOAO AIOOYAAO OEMII UIAA OEMII
    EABAYO WAAM …. IIA » avait été construite par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison est
    de :
    1/17^50 = 1/(3,33 x 10^61) = 1/33, 30 milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards !!!
    REMARQUES et CONCLUSION
    La séquence suivant les syntaxes signifiantes est : « OEMMII OYAGAA GAEOAO AIOOYAAO OEMII UIAA OEMII EABAYO WAAM ….
    IIA » peut-être traduite par « Les Terriens ont une formule psychologique positive, ce qui fait que lorsqu’un homme prend la décision
    d’aimer le Cosmos, c’est suffisant. »
    On peut noter dans la traduction que les Oummains ont :
    Tronqué un vocable :
    « OEMMII OIAGAA » devient simplement « Cet homme »
    contracté deux vocables :
    « GAEOAO AIOOIAO » devient simplement « noble »
    contracté deux séquences :
    « OEMII UIAA OEMII EABAYO UAMM …. IIA » devient « Cet homme aime l’Univers : Cela suffit ! »
    Notons que nos amis nous ont donné une traduction très approximatives sans respecter la structure de leur « phrase » initiale !
    © Denocla février 20 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.
    Commercialisation interdite sans accord écrit.
    OEMIIWOA
  11. ANALYSE SEMANTIQUE DE VOCABLE PHONETIQUE « OEMIWOA »
    1.1. LE CONTEXTE DE OEMMIIWOA
    1.2. LE CONCEPT DE OEMMIIWOA
    1.3. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES DE OEMMIIWOA
    1.4. LA TRANSCRIPTION DE OEMMIIWOA
    1.5. LA TRADUCTION DE OEMMIIWOA
    1.6. CALCUL DE LA PROBABILITE
  12. ANALYSE DE OEMIIWOA
    2.1. LA TRANSCRIPTION DE OEMIIWOA
    2.2. LA TRADUCTION DE OEMIIWOA
    2.3. CALCUL DE LA PROBABILITE
    Analyse sémantique de vocable phonétique « oémiwoa »
    Le contexte de OEMMIIWOA
    D 792-1 janvier 1988ESPOEMMIIWOAComme vous le vérifierez dans les pages dactylographiées
    ci-jointes, le phénomène d’un OEMMIIWOA s’inscrit
    dans un cadre scientifico-biologique,
    D 792-1 janvier 1988ESPOEMMIIWOAQu’au cours de l’évolution biologique, surgisse un
    OEMMIIWOA est aussi logique et nécessaire qu’une
    roche soit attirée par un Astre à cause de la gravité.
    D 792-1 janvier 1988ESPOEMMIIWOADans chaque réseau social de n’importe quel astre froid,
    un seul individu de cette espèce nommée OEMMIIWOA,
    D 792-1 janvier 1988ESPOEMMIIWOAL’être qui l’abrite, en plus d’être un homme comme vous
    l’appelez, un OEMII comme nous autres l’appelons.
    C’est un autre être, quoique son anatomie soit identique.
    Nous appelons en général cet être nouveau : OEMMIIWOA.
    D 792-1 janvier 1988ESPOEMMIIWOALa structure chromosomique de l’OEMMIIWOA
    l’empêche de procréer avec un OEMMII puisque tous
    les deux sont d’espèces distinctes
    D 792-1 janvier 1988ESPOEMMIIWOAcet OEMMIIWOA ignore que son organisme est
    distinct des autres humains intelligents,
    D 792-1 janvier 1988ESPOEMMIIWOAQuand un OEMMIIWOA, c’est à dire, un humain doté
    de ce cerveau singulier, atteint un niveau
    insupportable de conscienciation (insupportable
    pour WAAM [OU])
    D 792-1 janvier 1988ESPOEMMIIWOALa chaîne d’IBOZSOO UHU (qui, d’abord conformait le
    cerveau dans un quatrième stade de l’organisme
    OEMMIIWOA), se transforme d’abord dans l’Univers
    adjacent, en une chaîne d’IBOZSOO UHU porteuse,
    non seulement de l’information qui engrange la
    mémoire de cet individu, mais son stockage dans
    le subconsient procédant de WOA (UAA),
    D 792-1 janvier 1988ESPOEMMIIWOAJésus et Ummowoa sont pour vos frères et les nôtres,
    deux exemples importants d’organismes d’OEMMIIWOA.
    D 792-1 janvier 1988ESPOEMMIIWOASur d’autres Astres Froids d’hominisation peu précoce,
    nous avons enregistré l’apparition d’autres OEMMIIWOA
    semblables.
    D 792-1 janvier 1988ESPOEMMIIWOAnous observons qu’une fois qu’a surgi un OEMMIIWOA,
    le phénomène ne se reproduit plus ensuite avant des
    millions d’années.
    D 792-1 janvier 1988ESPOEMMIIWOAPour ne pas compromettre ces malheureux OEMMII,
    cet OEMMIIWOA se présente volontairement aux autorités
    de sa zone.
    D 792-2
    janvier 1988
    ESP
    OEMMIIWOA Il est totalement certain que ce OEMMIIWOA est
    soumis au tourment de la crucifixion
    D 1378 30/01/1988 ESPOEMMIWOA OEMMIWOA
    D 792-1 janvier 1988ESPOEMMIWOA C’est pour cela que, pour un esprit religieux de la
    Terre, la notion d’un OEMMIWOA le laissera froid,
    D 792-1 janvier 1988ESPOEMMIWOA le Christianisme, et l’édification d’églises variées selon
    les interprétations distinctes du message déformé de
    cet OEMMIWOA.
    D 792-1 janvier 1988ESPOEMMIWOA Nous n’avons jamais eu accès au cerveau d’un OEMMIWOA
    pour des raisons évidentes.
    D 792-1 janvier 1988ESPOEMMIWOA Dans un OEMMIIWOA se présentent les classiques
    réseaux BAAYIODUU intégrés par des atomes de
    Kripton qui mettent son encéphale en connexion
    avec son BUAAWAA et avec le BUAWWEE BIAEII.
    D 792-1 janvier 1988ESPOEMMIWOA Il est très difficile de faire le profil, en quelques lignes
    brèves dactylographiées, de la structure mentale
    d’un OEMMIWOA, qui doit logiquement être distincte
    de celle d’un OEMII.
    D 792-1 janvier 1988ESPOEMMIWOA Par exemple, un OEMMIWOA peut être une femme
    D 792-1 janvier 1988ESPOEMMIWOA « DISPARITION » DE L’OEMMIWOA :
    D 792-1 janvier 1988ESPOEMMIWOA D’une part, OEMMIWOA (mâle ou femelle) naît par
    mutation de l’espèce, comme une nécessité biologique,
    pour réguler le Réseau d’OEMII,
    D 792-1 janvier 1988ESPOEMMIWOA L’échantillonage que nous avons pu réaliser sur des
    astres froids connus, montrent un profil-type de
    OEMMIWOA correspondant aux deux sexes,
    D 792-2
    janvier 1988
    ESP
    OEMMIWOA La véritable vie sociale de Jésus, commence quand
    ce OEMMIWOA,
    D 792-2
    janvier 1988
    ESP
    OEMMIWOA Récemment arrivés à OYAGAA, mes frères élaborèrent
    une hypothèse selon laquelle Jésus était un véritable
    OEMMIWOA,
    D499 17/11/1988 ESPOEMMIWOA Sur UMMO nous avons eu un autre OEMMIWOA
    (UMMOWOA) de caractéristiques similaires
    D499 17/11/1988 ESPOEMMIWOA Bien que la naissance d’un OEMMIWOA ne soit pas
    déterminée par la volonté expresse de la divinité,
    D505 11/11/1988 ESPOEMMIWOA (ne pas oublier que le OEMMIWOA ÉTAIT BADIGEONNÉ
    D’ALOÉS COMME ONGUENT CURATIF),
    D 792-
    1
    janvier
    1988
    ESP OEMIIWOA L’OEMIIWOA ainsi conformé, est une espèce biologique nouvelle
    avec un génome distinct..[
    D 792-
    1
    janvier
    1988
    ESP OEMIIWOA FONCTION DU OEMIIWOA
    D 792-
    1
    janvier
    1988
    ESP OEMIIWOA L’OEMIIWOA se convertit ainsi en récepteur direct de certains
    patrons d’ordonnancement contenu en WOA,
    D 792-
    1
    janvier
    1988
    ESP OEMIIWOA Sur UMMO, notre OEMIIWOA (UMMOWOA) naît dans un
    Réseau social beaucoup plus ancien,
    Le concept de OEMMIIWOA
    Il ne s’agit pas du concept général de « prophète », qui serait UMMOWOA, mais de celui d’« un humain doté
    d’un cerveau singulier ». Cette mutation cérébrale donne accès à un nouveau canal d’informations
    directement émissent par le centre cosmogonique WOA.
    Bien que cela soit moins net, nous pouvons penser que comme pour OEMMII et OEMII nous avons un concept
    OEMMIIWOA pour l’individu pris dans la totalité de ses dimensions, et OEMIIWOA pour caractériser l’Espèce
    sur un plan uniquement physiologique.
    (Voir aussi OEMMII)
    L’identification des syntaxes de OEMMIIWOA
    Pour le même contexte (difficile de dire qu’il y a plusieurs concepts pour OEMMIIWOA !) nous avons :
    – OMMIWOA (ici, on peut noter l’oublie du E)
    – OEMMIWOA
    – OEMMIIWOA
    – OEMIIWOA (OEMII pris au sens du corps physique)
    Il s’agit bien d’un humain « OEMMII » connecté à WOA ou de l’espèce nouvelle « OEMII » WOA.
    Il s’agit quasiment d’un nom propre par juxtaposition des concepts.
    La TRANSCRIPTION de OEMMIIWOA
    Suivant la méthode nous avons la construction fonctionnelle et conceptuelle :
    Relations entre les
    phonèmes
    Transcription de la relation
    entre les concepts fonctionnels
    Synthèse littérale
    OEMMII « a » WOA corps associe une
    « frontière »
    « a » Génère des entités
    déplacées
    Le corps associe une « frontière » qui
    a accès au générateur d’entités
    déplacées
    La TRADUCTION de OEMMIIWOA
    Une traduction française dans le contexte :
    – (Le corps associe une « frontière ») qui a accès (au générateur d’entités déplacées)
    – l’humain a accès à WOA
    Calcul de la probabilité
    Notons que si ce vocable avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison est
    de :
    1/17^9 = 1/(1,18 x 10^11) = 1/100 milliards
    ANALYSE de OEMIIWOA
    La TRANSCRIPTION de OEMIIWOA
    Suivant la méthode nous avons la construction fonctionnelle et conceptuelle :
    Relations entre les
    phonèmes
    Transcription de la relation
    entre les concepts fonctionnels
    Synthèse littérale
    OEMII « a » WOA L’entité a une représentation
    mentale associée et une
    délimitation
    « a » Génère des entités
    déplacées
    corps délimité par l’enveloppe
    corporelle qui a accès au générateur
    d’entités déplacées
    La TRADUCTION de OEMIIWOA
    Une traduction française dans le contexte :
    – (corps délimité par l’enveloppe corporelle) qui a accès (au générateur d’entités déplacées)
    – L’espèce humaine finale : « Homo divinis ! »
    Calcul de la probabilité
    Notons que si ce vocable avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison est
    de :
    1/17^8 = 1/(1,18 x 10^10) = 1/10 milliards
    © Denocla février 20 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.
    Commercialisation interdite sans accord écrit.
    OERUU
    ANALYSE SEMANTIQUE DE « oérou » « i » — « ossa » — « ouiga »……………………………………………………… 633
  13. PRESENTATION DU CONTEXTE………………………………………………………………………………………………… 633
  14. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS……………………………………………………………………………………………. 633
  15. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES……………………………………………………………………………………………. 633
    L’IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS…………………………………………………………………………………………… 633
    L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS……………………………………………………………………………………………….. 634
  16. LA TRANSCRIPTION de OERUU……………………………………………………………………………………………….. 634
  17. LE GRAPHE DE OERUU…………………………………………………………………………………………………………… 634
  18. LA TRADUCTION DE OERUU……………………………………………………………………………………………………. 635
  19. LA TRADUCTION DE IIOSSAUUIGAA…………………………………………………………………………………………. 635
    Calcul de la probabilité………………………………………………………………………………………………………………… 635
  20. LA TRADUCTION DE OERUU IIOSSAUUIGAA………………………………………………………………………………. 636
    ANALYSE SEMANTIQUE DE « oérou » « i » — « ossa » — « ouiga »
  21. PRESENTATION DU CONTEXTE
    D58-
    4
    avril
    1967 ESP
    OERUU
    IIOSSAUUIGAA
    ou sur notre UMMO l’OERUU IIOSSAUUIGAA, vertébré
    qui peut parfaitement se confondre avec les roches
    couvertes de lichens jaunâtres
  22. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS
    Le concept « oérou » « i » — « ossa » — « ouiga » désigne a priori, un animal mimétique.
  23. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES
    Une seule syntaxe connue : OERUU IIOSSAUUIGAA
    L’IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS
    un son ambigu pour « IIO » qui peut être « YIO » ou « YO ».
    Voir le tableau des Concepts primaires
    L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS
    Les sons « ou », « i » et « a » peut-être longs.
  24. LA TRANSCRIPTION de OERUU
    (O) entité « a » [(E) concept « a » [(R) surapposition « a » (UU) dépendance dynamique]
    Relations entres les
    phonèmes
    Transcription de la relation entre les concepts
    fonctionnels
    Synthèse littérale
    R « a » UU [(R) surapposition « a » (UU) dépendance
    dynamique]
    Surapposition a une dépendance dynamique
    E « a » RUU [(E) concept « a » [(R) surapposition « a »
    (UU) dépendance dynamique]
    Le concept de surapposition a une
    dépendance dynamique
    O « a » ERUU (O) entité « a » [(E) concept « a » [(R)
    surapposition « a » (UU) dépendance
    dynamique]
    L’entité a un concept de surapposition qui a
    une dépendance dynamique
    Pour OERUU donc la transcription suivante :
    – L’entité a un concept de surapposition qui a une dépendance dynamique
  25. LE GRAPHE DE OERUU
  26. LA TRADUCTION DE OERUU
    Suivant le contexte :
    – L’entité a un concept de surapposition qui a une dépendance dynamique
    – L’entité a un concept de (surapposition dynamique)
    Autrement dit, suivant le contexte :
    – L’entité a un mimétisme
  27. LA TRADUCTION DE IIOSSAUUIGAA
    I [O [S [A [U [I [GAA] = Identifie l’entité qui a un cycle de déplacement qui dépends de l’identification de la structure dynamique
    Suivant le contexte :
    = Identifie l’entité qui a un cycle de déplacement qui dépends de (son squelette)
    Autrement dit, suivant le contexte :
    = Identifie l’entité qui a une reptation
    Calcul de la probabilité
    Notons que si ce vocable avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison est
    de :
    1/17^9 = 1/(1,18 x 10^11) = 1/100 milliards
  28. LA TRADUCTION DE OERUU IIOSSAUUIGAA
    L’entité a un mimétisme, elle a une reptation. Animal mimétique de type « mille pattes » ou reptile.
    © Denocla mai 07 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.
    Commercialisation interdite sans accord écrit.
    OEBUMAEOEMII
    ANALYSE SEMANTIQUE DE VOCABLE PHONETIQUE « OEBOUMAEI »
  29. LE CONTEXTE
  30. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS
  31. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES
    3.1. L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS
    3.2. L’IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS
  32. LA TRANSCRIPTION DE OEBUMAE
  33. LA TRADUCTION DU VOCABLE OEBUMAEOEMII
  34. LA TRADUCTION DU VOCABLE OEBUMAEI
  35. CALCUL DE LA PROBABILITE DU VOCABLE OEBUMAEOEMII
    ANALYSE SEMANTIQUE DE VOCABLE PHONETIQUE « OEBOUMAEI »
  36. LE CONTEXTE
    D-15 1966 ESP OEBUMAEI
    un énorme OEBUMAEI (espèce de « beignet »
    long ou de « boudin » très apprécié
    dans la région d’AADAAADA, sur UMMO),
    D41-15 1966 ESP OEBUMAEOEEMII section de cet OEBUMAEOEEMII
    D41-15 1966 ESP OEBUMAEOEEMIII
    ce concept de OEBUMAEOEEMIII commença à
    être ébauché sur UMMO
    D41-15 1966 ESP OEBUMAEOEMII Ce grand tunnel représenterait le OEBUMAEOEMII.
    D41-15 1966 ESP OEBUMAEOEMII
    la théorie selon laquelle si WOA crée l’homme en
    tant que OEBUMAEOEMII
    D41-15 1966 ESP OEBUMAEOEMII
    Les cosmologues de UMMO appellent cet être
    tétradimensionnel : OEBUMAEOEMII
    D41-15 1966 ESP OEBUMAOEMII
    ELLE PEUT MODIFIER UNE FOIS POUR TOUTES
    LA FORME DE L’OEBUMAOEMII
    (HOMME-PHYSIQUE : ESPACE-TEMPS)
    D41-15 1966 ESP OEBUMAOEMII cet OEBUMAOEMII en forme d’HOMME-BOUDIN
    D41-15 1966 ESP OEBUMAOEMII
    cette gigantesque chaîne de faits qui constituent
    le long OEBUMAOEMII
    D41-15 1966 ESP OEBUMAOEMII
    enchaînement de FAITS que nous appelons
    OEBUMAOEMII
    D 731 20/03/1987 ESP OEMII OEVUMAEI Quand un homme avec sa lanterne illumine une section du grand tunnel
    (OEMII OEVUMAEI : homme spatiotemporel),
    D 731 20/03/1987 ESP OEVUMAEI Quand un homme avec sa lanterne illumine une section du grand tunnel
    (OEMII OEVUMAEI : homme spatiotemporel),
    D41-15 1966 ESP BUMAEOEMII ce gigantesque BUMAEOEMII
  37. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS
    Le vocable « oémi » « oéboumaéi » et le vocable « oébumaé-oémi » décrivent « l’homme spatiotemporel » en forme d’HOMMEBOUDIN.
    Et le vocable « oéboumaéi » une espèce de « beignet » long ou de « boudin ».
    Le concept est donc décrit de 2 manières différentes :
    – « oémi » « oéboumaéi » le corps boudin
    – « oébumaé-oémi » le boudinnage a un corps
    La séquence « oébumaé » est commune aux 2 formes exprimée.
  38. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES
    Nous avons :
    – OEBUMAEI
    – OEBUMAEOEEMII
    – OEBUMAEOEEMIII
    – OEBUMAEOEMII
    – OEBUMAOEMII
    – OEMII OEVUMAEI
    – BUMAEOEMII
    Les syntaxes signifiantes paraissent être OEBUMAEI et OEBUMAEOEMII
    3.1. L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS
    A priori, le son « i ».
    3.2. L’IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS
    Les sons ambigus « v » et « b ».
  39. LA TRANSCRIPTION DE OEBUMAE
    Suivant la méthode nous avons la construction fonctionnelle et conceptuelle :
    [(O) entité « a » [(E) concept « a » [(B) interconnexion « a » [(M) jointure « a » [(A) déplacement a » (E) concept]
    Relations entre les phonèmes Transcription de la relation entre les
    concepts fonctionnels
    Synthèse littérale
    A « a » E (A) déplacement a » [(E) concept Déplacement du concept
    M “a” AE (M) jointure “a” [(A) déplacement a » [(E)
    concept
    Joint au déplacement du concept
    B “a” MAE [(B) interconnexion « a » [(M) jointure
    « a » [(A) déplacement a » [(E) concept
    Interconnexion et déplacement du concept
    E « a » BMAE [(E) concept « a » [(B) interconnexion
    « a » [(M) jointure « a » [(A)
    déplacement a » [(E) concept
    Concept d’interconnexion et déplacement du concept
    O « a » EBMAE ([[O] entité « a » [[E] concept « a » [[B]
    interconnexion « a » [[M] jointure « a »
    [[A] déplacement a » [[E] concept
    L’entité a un concept d’interconnexion et déplacement du
    concept
    La transcription de OEBUMAE est donc :
    – L’entité a un concept d’interconnexion et déplacement du concept
  40. LA TRADUCTION DU VOCABLE OEBUMAEOEMII
    Une traduction française dans le contexte :
    – L’entité a un concept d’interconnexion et déplacement du concept de OEMII délimité
    – L’entité a un concept [d’interconnexion et déplacement [volume + temps]] du concept de l’OEMII
    – L’entité a un concept d’interconnexion ESPACE-TEMPS du concept de l’OEMII
    – L’entité a une spatio-temporalisation du concept de l’OEMII
    – L’entité spatio-temporelle a un concept d’OEMII
  41. LA TRADUCTION DU VOCABLE OEBUMAEI
    Une traduction française dans le contexte :
    – L’entité a un concept d’interconnexion et déplacement du concept identifié
    – L’entité spatio-temporelle a un concept identifié [au beignet]
    Il semble que ce soit le concept scientifique qui ait donné son nom au beignet et non l’inverse.
  42. CALCUL DE LA PROBABILITE DU VOCABLE OEBUMAEOEMII
    Notons que si ce vocable avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison est de :
    1/17^12 = 1/[582 x 10^12] = 1/5 820 000 de milliards
    © Denocla août 08 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.
    Commercialisation interdite sans accord écrit.
    OGIA
    ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE « OGUIA »
  43. PRESENTATION DU CONTEXTE
  44. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS « OGUIA »
  45. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES
    3.1. L’IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS
    3.2. L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS
  46. LA TRANSCRIPTION DE OGIA
  47. LA TRADUCTION DE OGIA
    5.1. CALCUL DE LA PROBABILITE
  48. CONCLUSION SUR OGIA
    ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE « OGUIA »
    PRESENTATION DU CONTEXTE
    D41-15 1966 ESP AAse OGIA
    existait encore sur UMMO un Gouvernement monocratique
    qu’on élisait par proclamation des AAse OGIA (Chefs de Cité).
    D43 1966 ESP AASE OGIAA
    Pour la première fois depuis l’année Zéro du Premier Temps,
    le chef suprême d’UMMO ne serait pas élu par les AASE OGIAA
    D43 1966 ESP OGIAA Tout au long des années, des OGIAA (grands chefs) se succédèrent
    D43 1966 ESP OGIAA
    quand les lois promulguées pour la sélection de l’OGIAA
    diminuent sévèrement leurs pouvoirs gouvernementaux.
    D43 1966 ESP OGIAA
    sous la direction suprême de ce bon et paternel Ancien OGIAA
    , OES 17, fils d’OES 14 et dans la florissante et industrielle ville
    (il vaudrait mieux dire colonie) de IOSAAXII,
    que nait le divin UMMOWOA.
    D43 1966 ESP OGIAA N’imputez pas à votre OGIAA (chef suprême) tous vos maux.
    D57-3 12/02/1967 ESP OGIIA
    Actuellement il occupe la fonction de OGIIA (CHEF) de
    coordination des frères d’UMMO déplacés ici.
    D68 04/07/1967 ESP OGIIA
    À l’époque des grands OGIIA (Chefs Suprêmes d’UMMO),
    l’OEMII qui devait exprimer
    D 792-
    1
    janvier 1988 ESP OGIIA fut dictée par la OGIIA (la Dignitaire suprême de UMMO),
    D 792-
    1
    janvier 1988 ESP OGIIA souillant les cuisses de la OGIIA.
    D41-12 1966 ESPAASE OUIAtémoignages des anciens AASE OUIA (chefs ou gouverneurs)
    D41-15 1966 ESPAASE OUIAle Conseil de AASE OUIA (gouverneurs)
    L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS « OGUIA »
    Nous avons le vocable « oguia » qui désigne un « chef ».
    Voir aussi OULIOOA GIIA
    L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES
    Nous avons :
    – OGIA
    – OGIAA
    – OGIIA
    – OUIA
    L’IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS
    Dans la syntaxe OUIA, le son « gu » est transcrit par le « ou ».
    Voir le tableau phonétique
    L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS
    Le son « o » long de OULIOOA peut être un son court.
    Le son « i » de GIIA peut être un son long.
    LA TRANSCRIPTION DE OGIA
    Pour la syntaxe minimale OGIA, nous avons la construction fonctionnelle et conceptuelle :
    (O) entité « a » [(G) structure « a » [(I) identifie « a » (A) déplacement]
    Relations entre les phonèmes Transcription de la relation entre les
    concepts fonctionnels
    Synthèse littérale
    I « a » A
    [(I) identifie « a » (A)
    déplacement]
    Identifie un déplacement
    G « a » IA [(G) structure « a [(I) identifie « a » (A)
    déplacement]
    La structure identifie un déplacement
    O « a » GIA (O) entité « a » [(G) structure « a » [(I)
    identifie « a » (A) déplacement]
    L’entité a une structure qui identifie un déplacement
    Pour OGIA donc la transcription suivante :
    – L’entité a une structure qui identifie un déplacement
    LA TRADUCTION DE OGIA
    – L’entité a une structure (qui identifie un déplacement)
    – L’entité a une structure de (la décision)
    – L’entité structure la décision
    CALCUL DE LA PROBABILITE
    Notons que si ce vocable avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison est
    de :
    1/17^4 = 1/(83 520) = 0,000 001…
    CONCLUSION SUR OGIA
    La forme syntaxique signifiante est OGIA. Sa transcription est « L’entité a une structure qui identifie un déplacement ». Dans le
    contexte nous pouvons traduire par : « L’entité structure la décision »
    © Denocla février 20 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.
    Commercialisation interdite sans accord écrit.
    OGOKOA
    ANALYSE SEMANTIQUE DE VOCABLE PHONETIQUE « OGOKOA »
  49. LE CONTEXTE
  50. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS
  51. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES
    3.1. L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS
  52. LA TRANSCRIPTION DU VOCABLE OGOKOA
    4.1. LE GRAPHE DE OGOKOA
    4.2. CALCUL DE LA PROBABILITE
  53. LA TRADUCTION DU VOCABLE OGOKOA
  54. LA TRADUCTION DU VOCABLE OGOOKOA
    Analyse sémantique de vocable phonétique « ogokoa »
    Le contexte
    consultez Vocables
    L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS
    Le concept du phonème « ogokoa » décrit les « CHEMINS ET ROUTES ».
    Voir koae
    L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES
    D41-21966ESPOGOKOOA Les antiques OGOKOOA (CHEMINS ET ROUTES)
    D41-11 1966 ESP KOAE à des centaines de KOAE
    D41-2 1966 ESP KOAE d’une usine située à de nombreux KOAE (1 KOOAE = 8,71 Km).
    D41-6 1966 ESP KOAE de nombreux KOAE de distance
    D57-2 30/01/1967 ESP KOAE
    Ce premier examen réalisé à une hauteur de 290 KOAE.
    (Un KOAE équivaut à 8,7 kilomètres approximativement)
    D57-2 30/01/1967 ESP KOAE
    Durant les 86 UIW (Ndt:4 h 25′) que dura l’analyse
    [on put descendre à une hauteur de 0,62 KOAE
    (Ndt: 5 394 kms) sur une zone identifiée ensuite
    D57-5 27/03/1967 ESP KOAE
    Le 24 avril, on fit le plan de pénétrer dans une habitation
    qui se trouvait à deux KOAE (soit 17,4 km – NDT) de notre base
    D62 4-5-6 1967 ESP KOAE
    qui peut l’élever jusqu’à une hauteur de 0,1 KOAE
    (Ndt: 870 mètres)
    D68 27/06/1967 ESP KOAE
    Ce UAAYUBAA est un organisme localisé dans la région
    de OAROO AAXAA à 3,62 KOAE
    D69-4 juin-68 ESP KOAE
    de l’ordre de centaines de KOAE (1 KOAE = 8,71 kilomètres
    terrestres) jusqu’à des marges d’erreur de l’ordre de 10,5 KOAE).
    D41-4 1966 ESP KOAE de nombreux KOAE de distance (1 KOAE = 8,7Km)
    D41-8 1966 ESP KOAE les gigantesques installations de 0,3 KOAE (2,9 km de longueur
    NR-18 19/12/2003 FR
    KOAEE calculée sur la superficie des terres effectivement habitées,
    varie entre 3 123 et 6 123 habitants au KOAEE carré
    D33-3 1966 ESP KOOAE
    Les personnes étudiées étaient séparées par de nombreux
    KOOAE [1 KOOAE = 8,71 km]
    D33-3 1966 ESP KOOAE mille KOOAE
    D41-1 1966 ESP KOOAE bien qu’il soit à plusieurs KOOAE. — un KOOAE = 8,71 km)
    D41-2 1966 ESP KOOAE d’une usine située à de nombreux KOAE (1 KOOAE = 8,71 Km).
    D47-3 1966 ESP KOOAE
    Une montagne, située à de nombreux KOOAE, leur
    paraissait aussi proche que leur main.
    D41-2 1966 ESP OGOKOOA Les antiques OGOKOOA (CHEMINS ET ROUTES)
    Compte tenu de la NR18, je retiendrai la syntaxe OGOKOA
    L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS
    Voir transcription.
    La transcription du vocable OGOKOA
    tableau concepts/application du concept primaire
    Dans la forme syntaxique la plus simple nous avons :
    [(O) entité « a » [(G) structure « a » [(O) entité « a » [(K) distance « a » [(O) entité « a » (A) déplacement]
    Relations entre les phonèmes Transcription de la relation entre les
    concepts fonctionnels
    Synthèse littérale
    OA [(O) entité « a » (A) déplacement] Entité déplacée
    K « a » OA [(K) distance « a » [(O) entité « a » (A)
    déplacement]
    La distance a une entité déplacée
    O « a » KOA [(O) entité « a » [(K) distance « a »
    [(O) entité « a » (A) déplacement]
    L’entité a une distance qui a une entité
    déplacée
    G « a » OKOA [(G) structure « a » [(O) entité « a » [(K)
    distance « a » [(O) entité « a » (A)
    déplacement]
    La structure de l’entité a une distance qui
    a une entité déplacée
    O « a » GOKOA [(O) entité « a » [(G) structure « a »
    [(O) entité « a » [(K) distance « a »
    [(O) entité « a » (A) déplacement]
    L’entité a la structure d’une entité qui a la
    distance d’une entité déplacée
    Une transcription est donc :
    – L’entité a la structure d’une entité qui a la distance d’une entité déplacée
    Le graphe de OGOKOA
    Calcul de la probabilité
    Notons que si ce vocable avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison
    est de :
    1/17^6 = 1/(24 x 10^6) = 1/24 millions
    La traduction du vocable OGOKOA
    – L’entité a la structure d’une entité qui a (la distance d’une entité déplacée)
    – L’entité a la structure d’une entité qui a un tracé.
    Autrement dit :
    – La voie suit un tracé.
    La traduction du vocable OGOOKOA
    Autre syntaxe possible, mais non répertoriée : OGOOKOA
    – L’entité a une structure matérielle qui a (la distance d’une entité déplacée)
    – L’entité a une structure matérielle qui a un tracé.
    Autrement dit :
    – La voie suit un tracé.
    OIKSIOOWOA
    ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE « o » — « iksi » — « o » — « woa »………. 646
  55. PRESENTATION DU CONTEXTE……………………………………………………………………………. 646
  56. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS………………………………………………………………………. 647
  57. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES……………………………………………………………………….. 648
    3.1. L’IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS………………………………………………………………… 648
    3.2. L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS…………………………………………………………………….. 648
  58. LA TRANSCRIPTION de OIKSIOOWOA………………………………………………………………….. 649
  59. LE GRAPHE DE OIKSIOOWOA…………………………………………………………………………….. 649
  60. LA TRADUCTION DE OIKSIOOWOA……………………………………………………………………… 650
    6.1. Calcul de la probabilité……………………………………………………………………………………… 650
  61. CONCLUSION sur OIKSIOOWOA…………………………………………………………………………. 650
  62. NOTES BIBLIOGRAPHIQUES……………………………………………………………………………….. 651
    ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE « o » — « iksi » — « o » — « woa »
  63. PRESENTATION DU CONTEXTE
    D 792-
    1
    janvier
    1988
    ESP OISIOOWOA La procréation est presque inexistante au point que le taux de « disparitions »
    appelé par nous ASNEIIBIAEDOO, excède dans une grande mesure celui des
    mutations OISIOOWOA qui se montent à de rares naissances dans la nouvelle
    espèce.
    D 792-
    1
    janvier
    1988
    ESP OIXIOOWOA LA FONCTION OIXIOOWOA
    D 792-
    1
    janvier
    1988
    ESP OIXIOOWOA la géniale découverte scientifique de l’existence de la fonction OIXIOOWOA
    (intraduisible),
    D 792-
    1
    janvier
    1988
    ESP OIXIOOWOA Mais avant de pénétrer dans la fonction OIXIOOWOA,
    D 792-
    1
    janvier
    1988
    ESP OIXIOOWOA est le pas vers le quatrième stade : le OIXIOOWOA.
    D 792-
    1
    janvier
    1988
    ESP OIXIOOWOA La probabilité que surgisse une mutation OIXIOOWOA (Une seule dans un
    cerveau déterminé)
    D 792-
    1
    janvier
    1988
    ESP OIXIOOWOA La mutation OIXIOOWOA engendre par conséquent un type de cerveau
    radicalement différent de celui de l’OEMII dont il procède.
    D 792-
    1
    janvier
    1988
    ESP OIXIOOWOA Cependant six millions d’années avant cela, des centaines de milliers d’êtres
    OEMII avaient expérimenté cette mutation qui les convertissait en cerveau
    OIXIOOWOA.
    D 792-
    1
    janvier
    1988
    ESP OIXIOOWOA . C’est la phase très rare, pour nous OIXIOOWOA, l’état supérieur que peut
    atteindre un cerveau.
    D 792-
    1
    janvier
    1988
    ESP OIXIOOWOA comme si ce mécanisme de réaction inhibiteur avait cessé son action,
    surgissent alors dans le Réseau social des milliers de mutations OIXIOOWOA.
    D 792-
    1
    janvier
    1988
    ESP OIXIOWOA Maintenant, après cet aperçu, vous pourrez comprendre plus clairement le
    OIXIOWOA.
  64. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS
    Le vocable « o » — « iksi » — « o » — « woa » décrit un « un stade d’évolution d’une entité hominisé avec une mutation multiple
    dans le génome qui produit une sorte de saut quantique cérébral ».
    Il s’agit d’une mutation multiple, différente d’une mutation simple qui serait alors dénommée « idougo ».
    Voir IKSI ; WOA ; BAAYIODIXAA
    D 792-1 :
    le quatrième stade : le OIXIOOWOA.
    Il se crée un autre réseau nerveux supérieur (pas nécessairement beaucoup plus
    intelligent), mais dont l’émergence est totalement nouvelle. C’est la phase très rare,
    pour nous OIXIOOWOA, l’état supérieur que peut atteindre un cerveau. L’être qui l’abrite,
    en plus d’être un homme comme vous l’appelez, un OEMII comme nous autres l’appelons. C’est
    un autre être, quoique son anatomie soit identique. Nous appelons en général cet être
    nouveau : OEMMIIWOA.
    Voici ses caractéristiques :
    ANATOMIE : C’est l’unique phase connue, semblable à celle de l’OEMMII dont il a été engendré
    par mutation génétique. Son corps ne peut pas suivre l’évolution, car sa structure physique
    disparaît quelques années après sa naissance, quand se produit un état mental déterminé
    appelé WOAIRII (intraduisible).
    NIVEAU INTELLECTUEL : La mutation se présente dans un génome correspondant à un futur
    phénotype d’intelligence élevée. Si son organisme ne disparaissait pas, on présume que sa
    descendance augmenterait en capacité mentale, mais ceci est indémontrable.
    CONNEXIONS CONDITIONNANTES : Nous n’avons jamais eu accès au cerveau d’un OEMMIWOA pour
    des raisons évidentes. Le modèle qui se présente comme le plus probable, est celui d’un
    encéphale avec un développement spécial du noyau amygdalien, une hyperactivité de la glande
    pinéale. Probablement l’apparition de deux noyaux subtalamiques clefs.
    STRUCTURE cosmobiologique : Dans un OEMMIIWOA se présentent les classiques réseaux
    BAAYIODUU intégrés par des atomes de Krypton qui mettent son encéphale en connexion avec
    son BUAAWAA et avec le BUAWWEE BIAEII. Mais, de surcroît, apparaît un nouveau réseau avec
    un nombre, inconnu pour nous, d’atomes de Kr (Krypton) qui établit une connexion informative
    avec le pole cosmique d’information WOA.
    FONCTION DU OEMIIWOA : Dans le cerveau de l’encéphale ayant subi ainsi une mutation, se
    traitent à un niveau inconscient, les UAA de WOAA. La AYUUEAOIDII ou émergence (fonction)
    de ce réseau nerveux, se manifeste avec une intensité grandiose dans le plan merveilleux
    de la Nature Cosmologique. Cet encéphale a pour mission d’injecter dans le réseau social
    ces lois de régulation néguentropique, à des encéphales dotés de libre arbitre, capables
    de les accepter ou de les repousser. L’information concernant ces lois (morales, diriezvous) se canalise à partir de ce cerveau, jusqu’au corpus global de données que forme le
    patrimoine culturel de cette société.
    L’OEMIIWOA se convertit ainsi en récepteur direct de certains patrons d’ordonnancement
    contenu en WOA, et non seulement par le truchement du B.B. comme pour le reste des êtres
    humains. [note5]
  65. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES
    Les syntaxes connues :

– ESP OISIOOWOA

– ESP OIXIOOWOA

  • ESP OIXIOWOA
    3.1. L’IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS
    Le son « X » est potentiellement ambigu, avec X=KS, X=GS ou X=S.
    Voir les tableaux des phonèmes et des concepts primaires
    3.2. L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS
    Les sons longs :
    « o ».
  1. LA TRANSCRIPTION de OIKSIOOWOA
    Je retiens la syntaxe : OIKSIOOWOA
    [(O) entité « a » [(I) identification « a » [(K) distance « a » (S) cyclicité « a » [(I) identification « a » [(OO) matière « a » WOA]
    Relations entres les phonèmes Transcription de la relation entre les
    concepts fonctionnels
    Synthèse littérale
    OO “a” WOA [(OO) matière « a » WOA] Matérialise WOA
    I « a » OOWOA [(I) identification « a » [(OO) matière
    « a » WOA]
    Identifie la matérialisation de WOA
    S « a » IOOWOA (S) cyclicité « a » [(I) identification « a »
    [(OO) matière « a » WOA]
    Le cycle identifie la matérialisation de WOA
    IKSI « a » OOWOA [(I) identification « a » [(K) distance
    « a » (S) cyclicité « a » [(I) identification
    « a » [(OO) matière « a » WOA]
    L’identification d’une fréquence identifie la
    matérialisation de WOA
    O « a » IKSIOOWOA [(O) entité « a » [(I) identification « a »
    [(K) distance « a » (S) cyclicité « a » [(I)
    identification « a » [(OO) matière « a »
    WOA]
    L’entité identifie une fréquence qui identifie la
    matérialisation de WOA
    Pour OIKSIOOWOA donc la transcription suivante :
    – L’entité identifie une fréquence qui identifie la matérialisation de WOA
  2. LE GRAPHE DE OIKSIOOWOA
  3. LA TRADUCTION DE OIKSIOOWOA
    Le vocable décrit « un stade d’évolution d’une entité hominisé avec une mutation multiple dans le génome qui produit une sorte de
    saut quantique cérébral ».
    Il s’agit d’une mutation multiple, différente d’une mutation simple qui serait alors dénommée « idougo ». Voir IKSI
    – L’entité identifie une fréquence qui identifie la matérialisation de WOA
    – L’entité identifie une fréquence [spécifique à la mutation multiple] qui identifie la matérialisation de WOA
    Autrement dit suivant le contexte : l’entité a une multi-mutation spécifique qui matérialise WOA
    6.1. Calcul de la probabilité
    Notons que si ce vocable avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison est
    de :
    1/17^10 = 1/(2 x 10^12) = 1/20 000 milliards
  4. CONCLUSION sur OIKSIOOWOA
    La syntaxe signifiante OIKSIOOWOA est transcrite par « L’entité identifie une fréquence qui identifie la matérialisation de WOA »
    ce qui peut-être traduit par « l’entité a une multi-mutation spécifique qui matérialise WOA ».
  5. NOTES BIBLIOGRAPHIQUES
    http://www.bekkoame.ne.jp/~dr.fuk/InterNonlocF.html
    © Denocla novembre 08 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.
    Commercialisation interdite sans accord écrit.
    OKSOEEOIADUU
    ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE « OKSOE-IADOU »
  6. PRESENTATION DU CONTEXTE
  7. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS
  8. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES
    L’IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS
    L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS
  9. LA TRANSCRIPTION DE OKSOEEOIADUU
  10. LA TRADUCTION DE OKSOEEOIADUU
    CALCUL DE LA PROBABILITE
  11. CONCLUSION SUR OKSOEEOIADUU
    ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE « OKSOE-IADOU »
  12. PRESENTATION DU CONTEXTE
    D69-3 Juin 1968 ESP NUUGI IADUU
    La modification du champ gravitationnel
    s’effectue grâce aux NUUGI IADUU, cylindres gélatineux
    D 977 20/06/1967 ESP
    OXOEEOIADUU Nous allons vous décrire un de ces OXOEEOIADUU
    (MESUREUR DE CHAMP GRAVITATIONNEL)
    D 977 20/06/1967 ESP
    OXOEEOIADUU information par voie électrique sur les accélérations
    du véhicule sur lequel est installé le OXOEEOIADUU
    D 977 20/06/1967 ESP
    OXOEOIADUU Schéma très symbolique d’une cellule de
    gravimètre OXOEOIADUU utilisé par les
    ingénieurs d’UMMO
    D69-3 Juin 1968 ESP NUUGII IADDUU (NUUGII, NUUGII IADDUU)
    D69-3 : Il est ensuite soumis à l’action d’un champ gravitationnel contrôlé qui l’oriente
    spatialement. (Ce champ se réduit à un petit environnement, il ne s’agit pas d’un champ
    uniforme : au contraire des gradients dynamiques complexes en chaque point du champ permet
    l’orientation de la pièce et provoque des rotations et des déplacements linéaires).
  13. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS
    Le vocable « oksoé-iadou » désigne un « mesureur ou contrôleur de la gravitation ». Le vocable « okso » désigne la gravitation elle-même
    et « iadou » la « mesure ou le contrôle ».
  14. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES
    Les syntaxes connues sont :
    – NUUGI IADUU
    – OXOEEOIADUU
    – OXOEOIADUU
    – NUUGII IADDUU
    L’IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS
    sons ambigus X et IA.
    Voir les tableaux des phonèmes et des concepts primaires
    L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS
    Le son « é » peut être court ou long.
    – Pour l’analyse, je retiens la syntaxe la plus simple : OXOEEOIADUU, c’est-à-dire OKSOEEOIADUU.
  15. LA TRANSCRIPTION DE OKSOEEOIADUU
    OKSO « a » [(EE) modèle « a » [(O) entité « a » [(I) identification « a » [(A) déplacement « a » [(D) forme « a » [(UU) dépendance
    dynamique]
    Relations entre les phonèmes Transcription de la relation entre les
    concepts fonctionnels
    Synthèse littérale
    D « a » UU [(D) forme « a » [(UU) dépendance
    dynamique]
    Forme de dépendance dynamique
    A « a » DUU [(A) déplacement « a » [(D) forme « a »
    [(UU) dépendance dynamique]
    Le déplacement a une forme de dépendance dynamique
    I « a » ADUU [(I) identification « a » [(A) déplacement
    « a » [(D) forme « a » [(UU) dépendance
    dynamique]
    Identifie le déplacement qui a une forme de dépendance
    dynamique
    O « a » IADUU [(O) entité « a » [(I) identification « a »
    [(A) déplacement « a » [(D) forme « a »
    [(UU) dépendance dynamique]
    L’entité identifie le déplacement qui a une forme de
    dépendance dynamique
    EE “a” OIADUU [(EE) modèle « a » [(O) entité « a » [(I)
    identification « a » [(A) déplacement
    « a » [(D) forme « a » [(UU) dépendance
    dynamique]
    Le modèle a une entité identifiant le déplacement qui a
    une forme de dépendance dynamique
    OKSO « a » EEOIADUU OKSO « a » [(EE) modèle « a » [(O)
    entité « a » [(I) identification « a » [(A)
    déplacement « a » [(D) forme « a »
    [(UU) dépendance dynamique]
    La gravitation modélise une entité identifiant le
    déplacement qui a une forme de dépendance dynamique
    Pour OKSOEEOIADUU donc la transcription suivante :
    La gravitation modélise une entité identifiant le déplacement qui a une forme de dépendance dynamique
  16. LA TRADUCTION DE OKSOEEOIADUU
    – La gravitation modélise une entité identifiant le déplacement qui a une forme de dépendance dynamique
    – La gravitation modélise une entité identifiant le déplacement de l’attraction
    – La gravitation modélise une entité décisionnelle de l’attraction
    Autrement dit :
    – La gravitation modélise le contrôle l’attraction
    CALCUL DE LA PROBABILITE
    Notons que si ce vocable avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison est
    de :
    1/17^12 = 1/(5,82 x 10^14) = 1/500 000 milliards
  17. CONCLUSION SUR OKSOEEOIADUU
    La syntaxe OKSOEEOIADUU paraît signifiante et transcrit « La gravitation modélise une entité identifiant le déplacement qui a une
    forme de dépendance dynamique », ce qui pourrait-être traduit par « La gravitation modélise le contrôle l’attraction ».
    © Denocla mars 08 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.
    Commercialisation interdite sans accord écrit.
    OOLEA
    Analyse sémantique de vocable phonétique « oléa »……………………………………………………………………….. 654
  18. Le contexte………………………………………………………………………………………………………………………… 654
  19. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS……………………………………………………………………………………………. 655
  20. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES……………………………………………………………………………………………. 655
    L’IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS…………………………………………………………………………………………… 655
    L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS……………………………………………………………………………………………….. 655
  21. La transcription du vocable OOLEA………………………………………………………………………………………….. 656
  22. Le graphe du vocable OOLEA………………………………………………………………………………………………….. 656
  23. La traduction du vocable OOLEA……………………………………………………………………………………………… 657
    Calcul de la probabilité………………………………………………………………………………………………………………… 657
  24. Conclusion sur OOLEA…………………………………………………………………………………………………………… 657
    Analyse sémantique de vocable phonétique « oléa »
  25. Le contexte
    D69-2 Juin 1968 ESP OOLEA
    Le phonème OOLEA a un sens différent en fonction
    du contexte verbal dans lequel il est intégré.
    L’acception la plus correcte quand il s’applique au champ technique
    est la suivante : changer, passer d’un milieu physique à un autre.
    En langage scientifique il signifie : augmenter ou diminuer la valeur
    d’un angle en un autre angle infinitésimal.
    Ceci serait, dans le cas que nous étudions, la version la plus fidèle de la
    racine phonétique.
    D69-2 Juin 1968 ESP OOLEEA
    (dont les racines phonétiques : OAWOO = dimension ;
    OOLEEA = pénétrer, percer ;
    UEWAA = véhicule, vaisseau ;
    OEMM = entre les astres ; sidéral ; de masse sphérique ;
    à masse sphérique).
    Voir aussi OEM
    Voir aussi UEWA
    Voir aussi OAWOO
    Voir aussi IOAWOO
    Voir aussi OOLEA
    Voir aussi OAWOLEA
  26. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS
    Suivant les indications des Oummains la racine phonétique du phonème « oléa » désigne le concept :
    « passer d’un milieu physique à un autre » ou dans le contexte du document
    « augmenter ou diminuer la valeur d’un angle en un autre angle infinitésimal »,
    c’est-à-dire changer la valeur angulaire.
  27. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES
    Nous avons donc les syntaxes suivantes :
    – OOLEA
    – OOLEEA
    L’IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS
    Pas de son ambigu.
    L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS
    Le son « o » paraît être un son long. On vérifiera par la transcription.
    Il reste à identifier si le son final « é » est long ou pas.
    Nous devons recourir à l’analyse sémantique pour tenter d’identifier une syntaxe signifiante.
  28. La transcription du vocable OOLEA
    Rappel du tableau concepts/application du concept primaire
    Suivant la méthode nous avons la construction conceptuelle :
    (OO) entité permanente « a » [(L) changement « a » [(E) concept « a » (A) déplacement]
    Relations entre
    les phonèmes
    Transcription de la relation
    entre les concepts
    fonctionnels
    Synthèse littérale
    E « a » A (E) concept « a » (A)
    déplacement]
    concept de déplacement
    L « a » EA [(L) changement « a » (E)
    concept « a » (A)
    déplacement]
    Le changement a un concept de déplacement
    OO « a » LEA (OO) entité permanente « a »
    [(L) changement « a » (E)
    concept « a » (A)
    déplacement]
    La matière a un changement qui a un concept de
    déplacement
    Une transcription de OOLEA est donc :
    – La matière a un changement qui a un concept de déplacement
  29. Le graphe du vocable OOLEA
  30. La traduction du vocable OOLEA
    Une traduction française suivant les 2 contextes indiqués :
    – La matière a un changement qui a un (concept de déplacement).
    – La matière a un changement angulaire (IOAWOO).
    « augmenter ou diminuer la valeur d’un angle en un autre angle infinitésimal »
    Et aussi :
    – La matière a un changement qui a un (concept de déplacement).
    – La matière a un changement qui a un (concept de déplacement [par le changement de milieu]).
    En d’autres termes : La matière change de milieu
    Judicieusement traduit par nos amis Oummains par : « passer d’un milieu physique à un autre »
    Calcul de la probabilité
    Notons que si ce vocable avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité
    d’obtenir cette combinaison est de :
    1/17^4 = 1/(83 520) = 0,000 001…
  31. Conclusion sur OOLEA
    Il s ’agit d’un des rares cas, où nos amis Oummains nous donnent explicitement une traduction
    d’un même vocable pour 2 contextes distincts.
    Dans les 2 cas, nous pouvons en faire une lecture cohérente. La syntaxe OOLEA est signifiante et
    les traductions françaises suivant les 2 contextes indiqués donnent :
    – La matière a un changement qui a un (concept de déplacement).
    – La matière a un changement angulaire (IOAWOO).
    « augmenter ou diminuer la valeur d’un angle en un autre angle infinitésimal »
    Et aussi :
    – La matière a un changement qui a un (concept d’un déplacement).
    – La matière a un changement qui a un (concept de déplacement [par le changement de milieu]).
    – La matière change de milieu
    Judicieusement traduit par nos amis Oummains par : « passer d’un milieu physique à un autre »

© Denocla janvier 07 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.
Commercialisation interdite sans accord écrit.
© Denocla janvier 07 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.
Commercialisation interdite sans accord écrit.
OMGEEYIE
ANALYSE SEMANTIQUE DE VOCABLE PHONETIQUE « OMGHEEYIE »

  1. LE CONTEXTE
  2. L’IDENTIFICATION DES CONCEPTS
  3. L’IDENTIFICATION DES SYNTAXES
  4. L’IDENTIFICATION DES SONS LONGS
  5. LA TRANSCRIPTION DU VOCABLE OMGEEYIE
  6. LA TRADUCTION DU VOCABLE OMGEEYIE
    6.1. CALCUL DE LA PROBABILITE
  7. GRAPHE DE OMGEEYIE
  8. CONCLUSION SUR « OMGHEEYIE »
    Analyse sémantique de vocable phonétique « omghéèyié »
    Le contexte
    D41-12 1966 ESP OMGEEIIE
    nos jeunes accèdent à notre époque à l’OMGEEIIE
    (mariage)
    D41-12 1966 ESP OMGEEIIE Nos OMGEEIIE (couples)
    D41-2 1966 ESP OMGEEYIE L’OMGEEYIE (couple),
    D41-2 1966 ESP OMGEEYIE Un jeune OMGEEYIE (couple)
    D41-2 1966 ESP OMGEEYIE pour un OMGEEYIE ou couple d’UMMO
    D41-2 1966 ESP OMGEEYIE les OMGEEYIE consacrent à la méditation
    D41-7 1966 ESP OMGEEYIE
    En dehors des UIW que l’OMGEEYIE (COUPLE)
    réserve au travail officiel
    D41-9 1966 ESP OMGEEYIE
    l’OMGEEYIE (couple) assis dans chaque XAXOOU
    (chaise de fosse)
    D41-9 1966 ESP OMGEEYIE
    d’un OMGEEYIE (COUPLE) où le degré d’intimité est
    très élevé
    D41-12 1966 ESP OMGEEYIE
    quand l’OMGEEYIE décide de concevoir un nouvel
    enfant
    D41-12 1966 ESP OMGEEYIE
    la longue marche de l’OMGEEYIE d’UMMO, à travers
    le WAAM généré par WOA (Dieu)
    D41-13 1966 ESP Omgeeyie l’Omgeeyie (MARIAGE).
    D41-13 1966 ESP OMGEEYIE Le OMGEEYIE (MARIAGE) a été consommé
    D41-13 1966 ESP OMGEEYIE
    L’OMGEEYIE (COUPLE) ainsi continue sa formation
    intellectuelle ou de travail au sein de la UNAWO UI
    D41-13 1966 ESP OMGEEYIE
    Le but primordial de l’OMGEEYIE (COUPLE) est
    l’amour conjugal.
    D41-13 1966 ESP OMGEEYIE
    Le pourcentage d’OMGEEYIE qui échouent est si
    faible
    D43 1966 ESP OMGEEYIE
    vous pourrez légalement vous unir dans l’OMGEEYIE
    (Lien matrimonial).
    D43 1966 ESP OMGEEYIE
    Vous ne trouverez jamais la paix dans votre
    OMGEEYIE
    (mariage),
    D47-3 1966 ESP OMGEEYIE
    , furent inévitables à cause des fortes tensions
    spirituelles entre les deux membres du
    OMGEEYIE (COUPLE).
    NR-18 19/12/2003 FR
    OMGEEYIE La procréation est prohibée en dehors de l’OMGEEYIE
    (couple matrimonial) — prononcez
    « omghéèyié ».
    NR-18 19/12/2003 FR
    OMGEEYIE L’OMGEEYIE est autorisé à partir du moment où les
    deux conjoints sont physiquement aptes à
    la procréation.
    NR-18 19/12/2003 FR
    OMGEEYIE Chaque OMGEEYIE dispose du droit/devoir
    indéfectible
    de procréation d’un premier enfant dont il a l’entière
    liberté de planifier la naissance.
    NR-18 19/12/2003 FR OMGEEYIE La procréation du troisième enfant est désormais
    déconseillée. Il est rare qu’un OMGEEYIE en fasse
    lui-même la demande
    NR-18 19/12/2003 FR
    OMGEEYIE peut cependant faire la proposition à un OMGEEYIE
    dont les deux autres enfants ont démontré des
    aptitudes exceptionnelles
    NR-18 19/12/2003 FR
    OMGEEYIE La mise à disposition d’un salon funéraire est alors
    planifiée pour l’OMGEEYIE qui réunit au complet ses
    enfants et leurs conjoints
    NR-18 19/12/2003 FR
    OMGEEYIE à visionner un documentaire comprenant les
    séquences
    choisies qui résument la vie passée de l’OMGEEYIE
    qui
    s’apprête à partir.
    NR-18 19/12/2003 FR
    OMGEEYIE Le XANMOO qui surveille en permanence les
    paramètres
    biologiques des deux OEMII détermine l’instant
    précis
    où une paix profonde envahit l’OMGEEYIE,
    NR-18 19/12/2003 FR
    OMGEEYIE mélangé à une composition aromatique spécialement
    élaborée pour l’occasion par l’OMGEEYIE même.
    D102-2 31/10/72 ESP OMGEEYIEE L’OMGEEYIEE (fusion corporelle).
    D41-13 1966 ESP OMGEYIE
    L’UAA prescrit l’obligation de la procréation en
    fonction
    des caractéristiques de chaque OMGEYIE

Categories: Sin categoría

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s